Réinventons ensemble votre épargne pour
Prendre un rendez-vous

Pourquoi plusieurs assurance-vie valent mieux qu’une !

| #Actu Fiscalité

Pourquoi plusieurs assurance-vie valent mieux qu’une !

 

Il existe différents supports financiers pour capitaliser avec pour certains des particularités très spécifiques. Notamment pour l’assurance-vie et dans une moindre mesure le PEA. Pour la première des avantages importants pour la succession mais également en cours de vie du placement lui confèrent une grande importance. Et cela se voit dans les chiffres puisqu’aujourd’hui les montants investis sur ce support sont impressionnants équivalent au montant de la dette française.

Noous allons voir pourquoi il est plus intéressant de combiner plusieurs contrats à un seul de part la législation et également suivant l’âge du souscripteur.



La législation pousse à ouvrir de nouveaux contrats

 

Tout d’abord le premier argument est que le nombre de contrat qu’une personne peut avoir n’est pas limité. Pour quelqu’un qui souhaite transmettre à plusieurs personnes cela permet de différencier les différentes sommes et pourquoi pas les investir de manières différentes.

Cela peut aussi permettre de différencier ses allocations: avoir un gros contrat avec un niveau de risque plus faible et avoir des contrats satellites qui permettront des allocations plus offensives, voir plus ciblée (immobilière par exemple, axé sur les fonds mondes…).
Ensuite les avantages fiscaux dépendent de la date d’ouverture du contrat et de la date des versements. Sachant que ces avantages sont tout de même rogner petit à petit il est préférable de laisser les sommes sur les anciens contrats et en ouvrir un nouveau lors d’un tel changement de fiscalité. Cela permet soit de pouvoir choisir sur quel contrat racheter en fonction de la somme et de la fiscalité engendrée, et aussi dans certain cas cela permet de laisser capitaliser des vieux contrats qui peuvent avoir des avantages successoraux plus importants que les nouveaux (notamment avec l’article 990i qui limite les avantages successoraux).

 

L’âge du souscripteur incite également à cette stratégie

 

Concernant l’âge du souscripteur il influe fortement. Il peut être intéressant d’ouvrir un contrat avant 70 ans et un autre après cet âge (cela fait déjà deux contrats minimum!) car cela confère un abattement supplémentaire et cela permettra une stratégie plus offensive. 

Les plus values n’entrent pas en compte dans la masse successorale pour les contrats ouverts après 70 ans, ainsi il est plus intéressant de procéder à des rachats sur un contrat ouvert avant cet âge et laisser le deuxième travailler au maximum pour générer des plus values qui seront exonérées de droits de successions. Le fait de marquer ce passage doit cependant être anticipé puisque les versements avant ou après 70 ans répondent à cette même règle. 

 

En résumé il y a de nombreux arguments qui poussent à avoir plusieurs assurance-vie: la première est de distinguer plus clairement différentes allocations. La deuxième vient de la loi: des réformes rognent les avantages passés ainsi il est souvent préférable de distinguer ces évolutions: également l’âge de 70 ans déterminant pour ce placement amène des changements importants. Un argument de plus afin d’ouvrir plusieurs contrats.