FINANCIER | 2 min. de lecture

Les différents types de crowdfunding

Hugo HALLAK - 7 articles rédigés
Consultant en Gestion Privée
Prendre un rendez-vous

 

"Financement par la foule". Voilà ce que, littéralement, "crowdfunding" signifie. Mais ce terme comprend également parmi ses synonymes "financement participatif" - peut-être plus parlant à nous, Français - ou même "sociofinancement" au Canada. 

On parle de crowdfunding lorsque des porteurs de projets - particuliers, associations, entreprises - appellent à la participation du public pour financer une idée, un programme ou un produit. Avec l'avènement du digital, ces levées de fonds passent désormais par des plateformes web. Lesdites plateformes mettent en relation l'investisseur d'un côté, et de l'autre un projet dont la concrétisation, faute de fonds propres, reste à l'état embryonnaire. Les transactions sont donc complètement dématérialisées.

Bien sûr, le crowdfunding ne remplace pas les solutions classiques de souscription ou d'investissement, mais il contribue à une forme nouvelle de diversification concernant l'épargne et les placements rentables.

 

A qui s'adresse ce type de financement ?

Le crowdfunding s'adresse à tous : entreprises, particuliers, associations, collectivités, etc.

Il est néanmoins particulièrement adapté pour les entreprises. Notamment les créateurs et repreneurs d'entreprises, les PME et jeunes entreprises innovantes qui rencontrent des difficultés à mobiliser les fonds nécessaires pour réaliser leur projet via les modes de financements traditionnels.

Généralement, le financement participatif est mobilisé dans les cas suivants :

  • lorsqu'on ne veut pas ou ne peut pas faire appel à un établissement bancaire,
  • lorsqu'on recherche un moyen complémentaire de financement,
  • lorsqu'on souhaite tester son projet auprès du marché en se constituant une communauté de clients ou d'utilisateurs potentiels.

 

Reward crowdfunding : le crowdfunding sous forme de don

Le donation crowdfunding est une forme de financement participatif dans laquelle des personnes effectuent des dons par « donations coup de coeur » - c'est-à-dire par enthousiasme pour le projet, sans rien recevoir en échange - ou avec contrepartie non-financière. Parfois, la contrepartie peut être symbolique. Il peut s’agir, par exemple, de produits commerciaux à l’effigie de l’entreprise (tee-shirt, mugs…).

Cette forme de crowdfunding, plutôt philantropique, s'adresse à toutes les structures : entreprises individuelles, sociétés, associations, particuliers, etc. Elle est souvent pratiquée pour les projets de création ou de reprise d’entreprises.

 

#Investir

Trouvez le meilleur crédit POUR FINANCER VOTRE PROJET IMMOBILIER.

Démarrez votre simulation

 

Crowdlending : le crowdfunding sous forme de prêt

Sous-catégorie plus large du concept, le crowdlending est une opérations de prêt à des PME souscrites par la “foule” (crowd en anglais). Cette “foule” peut également se constituer d'institutionnels, tels que des banques ou des mutuelles, qui co-investissent sur certaines plateformes sélectionnées. Un nombre important d’investisseurs participe ainsi au financement de chaque projet. Cette participation peut prendre la forme de contrats de prêts, de minibons ou d’émissions obligataires.

Par nature, le crowdlending s'adresse aux entreprises déjà bien installées dans le paysage - existence d’un historique, niveau minimum de chiffres d’affaires, atteinte de la profitabilité, cash flow positif sur les années à venir - et pouvant justifier d’une capacité d’endettement.

 

Crowdequity : le crowdfunding sous forme d'investissement

Dans le cadre du crowdequity, l'investisseur soutient le projet en échange d'une prise de participation au capital de la société. L'investissement peut être :

  • en capital : l'investisseur est rémunéré sous forme de dividendes ou de plus-values réalisées lors de la cession des titres,
  • en obligations : la rémunération de l'investisseur prend la forme d'intérêts,
  • en royalties : l'investisseur se rémunère en commissions sur le chiffre d'affaires.

Le crowdequity est plus particulièrement utilisé pour financer le développement d'un projet à caractère innovant ou non, ou peu courru par les investisseurs traditionnels (promotion immobilière, ouverture de succursales, etc).

Participer au financement d'un projet en crowdequity ouvre droit, dans certains cas, à un avantage fiscal pour les investisseurs.

En fonction du type d'investissement, le montant moyen collecté observé oscille entre 40 000€ et 500 000€.

Article publié le 3 Mai 2022

Articles similaires

Les différents types de crowdfunding
FINANCIER | 2 min. de lecture Lire l'article
Le crowdfunding immobilier, une alternative à la SCPI ?
FINANCIER | 3 min. de lecture Lire l'article
Crowdfunding : quels types de projets et quelles sécurités pour l’investisseur ?
FINANCIER | 3 min. de lecture Lire l'article
Crowdfunding : L’Île-de-France domine le marché
FINANCIER | 3 min. de lecture Lire l'article
Le crowdfunding immobilier, un bon plan pour les épargnants ?
FINANCIER | 2 min. de lecture Lire l'article