PATRIMOINE | 3 min. de lecture

Préparer le futur de ses enfants en leur constituant un patrimoine

Beltin BONGOLO - 1 article rédigé
Consultant en Gestion Privée
Prendre un rendez-vous

 

Afin d'anticiper les projets et les choix de vie de vos enfants, il est primordial de leur constituer un patrimoine dès leur plus jeune âge. 

Pour aborder le futur sereinement, il est nécessaire de se tourner vers des outils efficaces avec un bon ratio rendement/risque qui leur constitueront une épargne intéressante. En effet, les produits classiques sans risque ne sont plus rentables de nos jours.  

Une multitude de produits sont disponibles sur le marché, mais certains sont plus avantageux que d'autres. Si vos enfants sont grands et que vous n’avez pas pris le temps de leur constituer un patrimoine, vous pouvez toujours envisager la donation et bien organiser votre succession.

 

Que penser des livrets d’épargne ?

Les livrets d’épargne sont généralement les premiers produits proposés par les conseillers bancaires. Cependant, ceux-ci sont loin d’être les plus avantageux pour constituer l’épargne de vos enfants. 

Quatre livrets sont accessibles aux enfants de plus de 12 ans :

  • le livret jeune,
  • le livret A,
  • le LDDS,
  • le LEP.

En 2021, le taux de rémunération de ces livrets tourne autour de 0,5% de rémunération annuelle.  De nos jours, les livrets classiques ne sont plus une option rentable pour placer son argent. Ce sont des placements non risqués et donc avec une rémunération très faible. 

Il est par conséquent plus judicieux de se tourner vers des produits plus rentables pour préparer l’épargne de ses enfants.

 

L’assurance-vie, le produit incontournable

L’assurance-vie est un produit d’investissement incontournable depuis de nombreuses années. Indispensable pour faire fructifier efficacement son patrimoine, elle prend la forme de deux placements

  • soit un placement en fonds euro totalement sécuritaire qui peut rapporter plus de 3% par an ; 
  • soit un placement dit multisupport, qui permet de dynamiser son épargne en investissant une partie en unité de compte sur des marchés financiers. Investir sur un contrat multisupport est plus risqué mais différents supports existent en fonction de votre aversion au risque. 

 

#Investir

Découvrez comment COMPOSER UN CONTRAT D’ASSURANCE-VIE.

Démarrez votre simulation

 

Deux solutions sont donc envisageables pour vos enfants :

  • Ouvrir une assurance-vie au nom de l'enfant et décider d’un âge (minimum 18 ans et maximum 25 ans) auquel il pourra y accéder ;
  • Ouvrir une assurance-vie au nom des parents et mettre les enfants en tant que bénéficiaires. 

NB : Il est possible de transmettre l’épargne de l’assurance-vie à ses enfants avec une exonération d’impôts dans une limite de 152 000 € maximum et avant les 70 ans des parents. 

 

La SCPI, un moyen de vous fournir des revenus complémentaires

Il est possible d’investir en SCPI (Société Civile de Placements Immobiliers) pour ses enfants dès leurs naissances, afin qu’ils soient propriétaires de parts de SCPI et qu’ils bénéficient de la nue-propriété, de l’usufruit ou de la pleine-propriété des biens

Les SCPI se déclinent sous plusieurs formes. Pour faire un bon investissement financier, il est préférable de choisir les SCPI de rendement, les autres étant davantage tournées vers un objectif d'exonération fiscale

En moyenne, le taux de rendement d'une SCPI est de 4,43 %. Certaines vont même jusqu'à 6%. Il existe de nombreuses SCPI et sociétés de gestion, il faut donc être accompagné par votre conseiller en gestion de patrimoine pour faire le meilleur choix. Le choix s'effectue en fonction du capital de départ (de 100€ à 1 500€), du mode de financement (cash, crédit...) et de vos objectifs.

 

#Guide

Téléchargez gratuitement
Notre guide scpi

 

Donation et succession

Le don Sarkozy est un don exonéré d’impôt, s’élevant à un maximum de 31 865€ par enfant, renouvelable tous les quinze ans. A noter que les grands-parents peuvent aussi réaliser ce don pour chacun de leurs petits-enfants, dans les mêmes conditions. 

A ce don, il est possible d’ajouter la donation-partage exonérée d’impôt, à hauteur de 100 000€, montant de l’abattement pour les donations aux enfants. Il est donc possible de donner à chacun de ses enfants 131 865€, tous les quinze ans.

Même si la fiscalité des donations n'est plus aussi propice à la transmission anticipée des biens qu'auparavant, le coût d'un héritage bien préparé reste inférieur à celui d'un héritage non préparé. Il existe de nombreuses techniques pour réduire les droits de succession que vos héritiers auront à payer lors de la transmission de l’héritage. Il est donc primordial de faire des dons à vos héritiers pour optimiser la transmission de votre patrimoine. Grâce à quoi, les droits de transmission seront exonérés d’impôts et les droits de succession réduits.

 

#Investir

Comprenez comment RÉUSSIR UNE DONATION.

Démarrez votre simulation

 

Afin de choisir les options les plus adaptées à votre situation pour pouvoir préparer l’avenir de vos enfants, il est judicieux de se tourner vers un conseiller en gestion de patrimoine. Ce conseiller peut réaliser un bilan patrimonial et vous orienter vers les solutions de placement optimales pour vos enfants. Il vous indiquera également les conditions nécessaires pour préparer au mieux votre succession à l’aide de donations anticipées non-taxables. 

 

Article publié le 25 Février 2022

Articles similaires

L’indivision : ce qu’il faut savoir
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article
Don manuel : principe et conditions
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article
Donation entre époux : comment protéger son conjoint(e) ?
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article
Préparer le futur de ses enfants en leur constituant un patrimoine
PATRIMOINE | 3 min. de lecture Lire l'article
Donation : Fin de l’abattement de 100 000€
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article