Placements : dans quoi investir pour réduire ses impôts en 2024 ?

FINANCIER | 5 min. de lecture

On sait bien que la fiscalité en France est parmi les plus élevées au monde pour financer un système de protection sociale sans équivalent. Les revenus du travail et du patrimoine sont donc soumis à des impôts importants, qu'ils soient directs ou indirects. Pourtant, il existe de nombreuses opportunités de réduire ses impôts grâce à diverses stratégies telles que la défiscalisation immobilière, l'épargne, la rénovation énergétique ou les investissements divers. Ces possibilités d'optimisation sont variées, et chaque contribuable peut trouver un dispositif adapté à sa situation financière et à son profil. Que vous visiez simplement à réduire vos impôts ou que vous cherchiez également à faire fructifier votre capital, il existe toute une gamme de placements pour atteindre ces objectifs en 2024.

 

Défiscaliser grâce au Plan Épargne Retraite

Le Plan Épargne Retraite (PER) constitue une opportunité majeure pour réduire ses impôts tout en préparant sereinement sa retraite. En effet, les sommes versées sur un PER sont déductibles du revenu imposable dans la limite d'un plafond défini par la loi. Ainsi, en investissant régulièrement dans un PER, les contribuables peuvent diminuer significativement leur base d'imposition.

Face à l'incertitude croissante concernant le financement des retraites à venir, se tourner vers une complémentaire privée apparaît comme une démarche préventive particulièrement judicieuse. Investir ses économies dans un plan épargne retraite offre ainsi une perspective d'avenir plus sereine tout en allégeant sa charge fiscale.

Plusieurs dispositifs d'épargne retraite individuels ou collectifs sont disponibles en fonction de votre situation. Le gouvernement français a lancé en 2019 le Plan Épargne Retraite (PER), remplaçant progressivement tous les anciens dispositifs.

Le PER se décline désormais en trois formes :

  • Le PER individuel, ouvert à tous, peut être souscrit auprès d'un organisme financier ou d'une compagnie d'assurance. Il offre la possibilité de bénéficier d'une rente ou d'un capital à la retraite, regroupant ainsi les anciens plans comme le PERP, le PERE et le PERIN.
  • Le PER d'entreprise collectif, ou Pereco, ouvert à tous les salariés sans obligation de souscription. Il succède au PERCO et fonctionne sur le même principe de capitalisation à long terme.
  • Le PER d'entreprise obligatoire, ou Pero, ouvert à tous les salariés avec obligation de souscription et de versements obligatoires, permettant une rente viagère à la retraite avec des possibilités de déblocage anticipé.

 

#Investir

Découvrez comment PRÉPARER VOTRE RETRAITE.

Démarrez votre simulation

 

Quel que soit le type de PER, des déductions d'impôts sont accordées sur les versements effectués. Les plafonds de déduction sont fixés en fonction du statut :

Pour les salariés, jusqu'à 10 % des revenus annuels professionnels nets, avec une déduction maximale de 32 909 €.

Pour les indépendants (uniquement pour le PER individuel), jusqu'à 10 % des bénéfices imposables de l'année, avec des variations en fonction du montant du bénéfice imposable.

Si le contribuable choisit de ne pas déduire ces versements de ses revenus imposables, il bénéficiera d'un avantage fiscal lors de la sortie du PER et de la liquidation de l'épargne.

Le PER s'adresse à toute personne souhaitant constituer une épargne en vue de la retraite. Ses avantages incluent la possibilité de déduire une partie des versements sur les revenus, la perception d'une rente ou d'un capital à la retraite, ainsi que des possibilités de déblocage anticipé. Cependant, il convient de rester attentif aux frais d'entrée parfois élevés et à un rendement limité.

 

Souscrire à une assurance-vie

L'assurance-vie demeure un outil de défiscalisation incontournable. Non seulement les intérêts générés sont exonérés d'impôts jusqu'à un certain seuil, mais également les sommes investies bénéficient d'une fiscalité avantageuse en cas de rachat après une certaine durée de détention.

Avantages :

  • Bénéficiez d'une réduction d'impôt équivalente à 25 % du montant des primes versées, dans le respect des plafonds définis.
  • Aucune imposition si le produit d'assurance vie n'est pas racheté avant son échéance.
  • En cas de rachat anticipé, la taxation est limitée au taux de la flat tax (30 %), qui diminue à 7,5 % après 8 ans de détention.
  • Profitez d'une transmission simplifiée grâce à des montants d'abattement généreux.

 

#Guide

Téléchargez gratuitement
Notre guide euodia-vie

 

Investir dans un FIP ou FCPI

Les Fonds d'Investissement de Proximité (FIP) et les Fonds Communs de Placement dans l'Innovation (FCPI) offrent la possibilité de réduire ses impôts en investissant dans des entreprises innovantes ou régionales. Ces investissements bénéficient d'une réduction d'impôt sur le revenu, proportionnelle au montant investi.

 

Investir dans une PME

Investir directement dans une PME peut également être une stratégie efficace pour réduire ses impôts. En effet, certains dispositifs comme la réduction d'impôt Madelin ou la réduction ISF-PME offrent des avantages fiscaux aux contribuables qui investissent dans le capital de petites et moyennes entreprises.

 

Pourquoi pas le dispositif Girardin industriel ?

Le dispositif Girardin industriel permet de bénéficier d'une réduction d'impôt en investissant dans du matériel productif outre-mer. Cette solution, bien que moins connue, peut être avantageuse pour ceux qui cherchent à diversifier leurs placements tout en réduisant leurs impôts.

Grâce au dispositif Girardin industriel, les contribuables assujettis à l'impôt sur le revenu ont la possibilité de bénéficier d'une réduction fiscale dépassant leur investissement initial, atteignant jusqu'à 120 % du montant engagé. Mais comment fonctionne-t-il ?

En investissant en année N, un ménage ou un particulier devient, aux côtés d'autres contribuables, associé au sein d'une Société en Nom Collectif (SNC). Cette entité, détenant le matériel financé, le met en location via un contrat de crédit-bail d'une durée de 5 ans.

Ce matériel, éligible au dispositif Girardin, est utilisé dans divers secteurs (BTP, agriculture & pêche, artisanat, véhicules utilitaires, industrie, etc.) et est destiné à des PME et des entrepreneurs ultramarins.

Ce montage permet aux entrepreneurs d'acquérir du matériel productif à hauteur d'environ 70 % de sa valeur, ce qui les soutient dans le développement de leur activité. L'année suivante, l'investisseur reçoit de l'administration fiscale une réduction d'impôt dépassant le montant initialement investi, pouvant même annuler complètement l'impôt sur le revenu.

Une aubaine pour financer ses projets personnels tels que des vacances ou des travaux de rénovation ! Au terme des cinq ans, la SNC est dissoute et le particulier n'a plus aucun lien avec la société.

 

L'investissement forestier 

L'investissement forestier offre également des possibilités de défiscalisation intéressantes. En plus de contribuer à la préservation de l'environnement, les investissements forestiers permettent de bénéficier d'une réduction d'impôt sur le revenu et d'exonérations fiscales sur les revenus forestiers.

 

Faites votre cinéma avec les Sofica

Les Sociétés pour le Financement de l'Industrie Cinématographique et Audiovisuelle (Sofica) proposent aux contribuables des réductions d'impôt en échange de leur participation au financement de films. Cette option permet non seulement de soutenir la création cinématographique mais aussi de bénéficier d'avantages fiscaux.

 

Les placements immobiliers

Les placements immobiliers restent des valeurs sûres en matière de défiscalisation. Que ce soit à travers le dispositif Pinel pour l'investissement locatif dans le neuf, le dispositif Malraux pour la rénovation de biens anciens, ou encore le dispositif Censi-Bouvard pour l'investissement en résidences de services, les contribuables disposent de plusieurs options pour réduire leurs impôts tout en investissant dans la pierre.

 

#Investir

Quel montant souhaitez-vous INVESTIR EN PINEL ?

 

Quelques astuces en bonus

En plus des dispositifs de défiscalisation mentionnés, quelques astuces peuvent aider à optimiser sa situation fiscale. Il est recommandé de profiter des avantages du quotient familial, d'effectuer des dons à des associations reconnues d'utilité publique pour bénéficier de réductions d'impôts, ou encore de prendre en compte les frais réels plutôt que le barème kilométrique pour les déplacements professionnels. En somme, il existe une multitude de possibilités pour réduire ses impôts, il suffit de choisir les placements et les stratégies qui correspondent le mieux à sa situation personnelle et financière.

 

 

Prendre un rendez-vous

 

Article publié le 6 Mai 2024

Geoffrey HENRIOT Responsable communication 63 articles rédigés

Ma recommandation : Télécharger le guide euodia

Vous souhaitez aller plus loin ? Contactez-nous :

Bourse : les raisons de la chute après la dissolution de l'Assemblée nationale
FINANCIER | 2 min. de lecture Lire l'article
Peut-on toucher sa retraite en vivant à l'étranger ?
FINANCIER | 2 min. de lecture Lire l'article
Immobilier neuf : 10 précautions à prendre avant de faire construire votre maison
IMMOBILIER | 2 min. de lecture Lire l'article
SCPI : quelles sont celles qui ont réduit leur prix de souscription en 2023 et 2024 ?
IMMOBILIER | 2 min. de lecture Lire l'article
Assurance vie vs Assurance décès : quelles différences ?
FINANCIER | 3 min. de lecture Lire l'article