En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences.En savoir plus×Fermer

Les cookies :
Pour tout savoir sur les cookies, vos traces, vos droits, rendez-vous sur ce site : http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/

Ce site Internet utilise des cookies pour :
- Pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d'un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite.
- Afin de conserver vos informations de connexion de sorte que vous n'ayez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous revenez sur ce site web.
- Pour suivre les données analytiques sur le site. Ceci permet des mesures d'audience qualitatives et quantitatives (Google Analytics, Xiti...).
- Pour vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux via les boutons de partage Facebook, Twitter, Google +...

Comment supprimer ces cookies :
Vous pouvez choisir de désactiver/supprimer les cookies dans votre navigateur à tout moment en suivant les instructions fournies dans les fichiers d'aide de ce dernier.
Voici comment procéder pour les 4 principaux navigateurs (cliquez sur le lien) :
- Google Chrome
- Mozilla Firefox
- Microsoft Edge
- Safari

Enfin, nous tenons à vous informer que la désactivation d'un cookie pourrait empêcher ou rendre difficile la navigation ou la prestation des services proposés sur notre site Internet.

Avec la hausse des taux, vaut-il mieux attendre pour contracter un crédit ?

PATRIMOINE | 2 min. de lecture

A l'heure où les taux de crédit s’envolent, une question tourne dans la tête des futurs demandeurs de prêts immobiliers : Est-ce, avec cette hausse des taux de crédit, le bon moment pour acheter un bien immobilier ?

 

Contrer l'inflation

Pour donner un rapide contexte, rappelons que la remontée des taux de crédit s’explique par la hausse des taux d'intérêts auxquels les établissements bancaires empruntent eux-mêmes auprès des banques centrales, dont la Banque Centrale Européenne (BCE).  Ce mouvement de hausse des taux enclenché par la BCE, qui engendre une hausse de taux d’emprunts immobiliers, a en réalité été mis en place pour dissuader la consommation, et ce dans l’optique de diminuer l'inflation grandissante à laquelle nous devons faire face.

Revenons-en maintenant à la question principale, vaut-il mieux acheter et contracter un crédit malgré cette hausse des taux ? 

 

 

Jusqu'où ira la hausse des taux ? 

La réponse nécessite une grande réflexion. En se basant sur les taux proposés ces dernières années, la hausse se fait remarquer.  Les taux de crédit immobilier ont quasiment doublé depuis fin 2021, passant de 1% en moyenne brute (hors coût de l'assurance prêt immobilier et coût des sûretés) à près de 2% actuellement. Pour les prêts hypothécaires d’une durée de 20 ans, les taux d’intérêts ont augmenté jusqu’à plus de 3%.

Mais selon Kristophe Thijs de la Confédération des professions de l’immobilier (CIB), "il est vrai que les prêts hypothécaires affichent une tendance à la hausse depuis un certain temps déjà. Attendre 1 jour avant de contracter un prêt pourrait engendrer une différence de 80 euros par mois, en quelque sorte."  

En outre, il n’y a que très peu de raisons de supposer que les taux baissent dans l’immédiat : ces taux restent même encore aujourd’hui à un niveau raisonnable. En faisant un rapide bond en arrière, et en comparant notre situation actuelle aux mois/années qui précèdent, on remarque qu’il y a une quinzaine d’années, le taux d’intérêt s’élevait jusqu'à 5,25%. Même si un tel chiffre n’est pas attendu pour le moment, la stabilité des taux ne peut être garantie, et tout peut faire penser actuellement qu'ils ne s’arrêteront pas de monter.

 

#Investir

Trouvez le meilleur crédit POUR FINANCER VOTRE PROJET IMMOBILIER.

Démarrez votre simulation

 

Attendre... mais pas trop 

Avant de prendre leur décision, les futurs acheteurs se laissent un délai de réflexion, mais avec la hausse des taux d’intérêt, il n’est pas conseillé d'attendre trop longtemps. Il faut toutefois prendre le temps de négocier avec plusieurs institutions bancaires pour espérer trouver le contrat le plus opportun en cette situation de hausse. D’un point de vue historique, les taux d’intérêt ne sont pas si élevés, et nous nous attendons à ce que leur niveau actuel augmente dans les années à venir. 

Ceux qui pensent ou espèrent que les taux hypothécaires baisseront à nouveau dans un futur proche, peuvent également opter pour un prêt immobilier à taux variable. À l’inverse d’un prêt à taux fixe, le prêt à taux variable permet de connaître dès le départ toutes les modalités de remboursement du prêt effectué. Dans ce cas présent, aucune intervention n'est possible, à l'exception d'un éventuel remboursement anticipé.

Par ailleurs, vous pourrez toujours revoir votre crédit hypothécaire à taux fixe pendant la durée contractuelle.

Besoin d'un conseil concernant votre crédit ? Contactez dès à présent votre conseiller Euodia !

 

Prendre un rendez-vous

 

Article publié le 5 Décembre 2022

Jean-Henri BUET Consultant en Gestion Privée 11 articles rédigés

Vous souhaitez aller plus loin ? Contactez-nous :

Avec la hausse des taux, vaut-il mieux attendre pour contracter un crédit ?
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article
Défiscalisation et crédit immobilier
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article
Le démembrement : la solution pour l'IFI ?
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article
Que faire si votre dossier de crédit immobilier est rejeté ?
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article
Investir et protéger son patrimoine en période d'inflation
FINANCIER | 7 min. de lecture Lire l'article