En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences.En savoir plus×Fermer

Les cookies :
Pour tout savoir sur les cookies, vos traces, vos droits, rendez-vous sur ce site : http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/

Ce site Internet utilise des cookies pour :
- Pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d'un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite.
- Afin de conserver vos informations de connexion de sorte que vous n'ayez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous revenez sur ce site web.
- Pour suivre les données analytiques sur le site. Ceci permet des mesures d'audience qualitatives et quantitatives (Google Analytics, Xiti...).
- Pour vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux via les boutons de partage Facebook, Twitter, Google +...

Comment supprimer ces cookies :
Vous pouvez choisir de désactiver/supprimer les cookies dans votre navigateur à tout moment en suivant les instructions fournies dans les fichiers d'aide de ce dernier.
Voici comment procéder pour les 4 principaux navigateurs (cliquez sur le lien) :
- Google Chrome
- Mozilla Firefox
- Microsoft Edge
- Safari

Enfin, nous tenons à vous informer que la désactivation d'un cookie pourrait empêcher ou rendre difficile la navigation ou la prestation des services proposés sur notre site Internet.
DEFISCALISATION | 2 min. de lecture

Réduction d'impôt ou baisse du revenu imposable

 

Les différentes réformes fiscales ne bénéficient pas à tout le monde. Le nombre de foyers imposables se réduit alors que dans le même temps, le montant total de l’impôt sur le revenu ne cesse de croître.
Deux possibilités s’offrent ainsi au contribuable désireux de réduire son niveau d’imposition. Il peut soit agir directement sur le montant de ses impôts, soit diminuer sa base imposable.

                                    

Réduire ses impôts

Outre les réductions d’impôts octroyées par certaines dépenses courantes (garde d’enfants, emplois à domicile, etc), il existe trois grandes catégories pour réduire ses impôts :

  • les dons,
  • les investissements immobiliers,
  • les investissements financiers.

Premièrement, les dons permettent une réduction maximale de 75% de la somme, avec un plafond de 529€ par an quand il s’agit d’associations d’aide aux personnes en difficulté tels que les Restos du Coeur ou La Croix-Rouge. Pour tout autre organisme, la réduction d’impôt est de 66%.

Investissements immobiliers

A travers le dispositif Pinel, le contribuable peut associer une réduction d’impôt à un investissement dans la pierre. La réduction d’impôt est accordée en contrepartie d’un investissement dans le neuf, à vocation locative et pendant une durée déterminée.

Autre investissement immobilier défiscalisant, la possibilité pour le contribuable de souscrire des parts de SCPI fiscales et notamment Pinel. L’investissement en SCPI Pinel, plus flexible en termes de budget, permet de bénéficier de la réduction d’impôt sans subir les contraintes liées à la location du bien. En revanche, la liquidité de l’investissement excède souvent la durée d’engagement.  

 

#Investir

Découvrez comment RÉDUIRE VOS IMPÔTS.

Démarrez votre simulation

 

Investissements financiers

Concernant les investissements financiers, ces placements sont plus risqués : le capital n’est pas garanti et peu liquide, car une durée de placement doit être respectée. Les contribuables français ont ainsi la possibilité d’investir dans des PME non cotées pour obtenir une réduction de 18%, 38% maximum lorsqu’il s’agit de fonds corses. A noter également que les plafonds sont supérieurs pour les investissements directs que pour ceux réalisés par l’intermédiaire de FIP et FCPI.

Il existe également des dispositifs plus exotiques : ceux intéressés par le cinéma peuvent investir dans des SOFICA, SOciétés pour le FInancement d’oeuvres Cinématographiques et Audiovisuelles ou dans du matériel agricole en départements outre-mer via le dispositif Girardin Industriel.

Il convient de préciser que ces niches fiscales ne peuvent être additionnées sans limite. Tout contribuable ne peut dépasser un plafond fixé à 10.000€. Seuls les investissements SOFICA et Girardin permettent d’excéder ce plafond et ce, jusqu’à 18.000€ de réduction d’impôts.
Néanmoins, certains mécanismes permettent de réduire sa base imposable et n’entrent pas dans le plafond des niches fiscales.  

 

#Investir

Quel montant souhaitez-vous INVESTIR EN PINEL ?

 

Autre alternative, réduire son revenu imposable

L’épargne retraite fait partie de ces dispositifs puisque les sommes versées sur un PER par exemple sont déductibles, dans une certaine limite, du revenu imposable. Le PER présente donc un double avantage : une réduction d’impôt pendant la phase d’épargne puis un complément de retraite à l'issue du produit.

Pour ceux qui possèdent de l’immobilier, la rénovation dans l’ancien est également une solution pour réduire son revenu imposable. L’idée est de procéder à d’importants travaux de rénovation dans les biens détenus afin de générer un déficit foncier, imputable à hauteur de 10.700€. Le reliquat sera déduit des revenus fonciers des 10 années suivantes.

Dans le prolongement de ce dispositif, il existe aussi la défiscalisation en monuments historiques, mécanisme qui n’entre également pas dans le plafond des niches fiscales. Ce dispositif ne concerne que les biens classés et l’enveloppe travaux peut être intégralement déduite du revenu imposable. Le bien doit tout de même être conservé pendant au moins 15 ans.

Article publié le 6 Mai 2022

Articles similaires

Investir à crédit en SCPI
IMMOBILIER | 2 min. de lecture Lire l'article
Les SCPI résistent-elles à l'inflation ?
IMMOBILIER | 3 min. de lecture Lire l'article
Les données à prendre en compte pour un investissement en SCPI
IMMOBILIER | 4 min. de lecture Lire l'article
Comment calculer le loyer de son investissement Pinel
DEFISCALISATION | 3 min. de lecture Lire l'article
Investir avec un petit budget : les SCPI
IMMOBILIER | 2 min. de lecture Lire l'article