En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences.En savoir plus×Fermer

Les cookies :
Pour tout savoir sur les cookies, vos traces, vos droits, rendez-vous sur ce site : http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/

Ce site Internet utilise des cookies pour :
- Pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d'un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite.
- Afin de conserver vos informations de connexion de sorte que vous n'ayez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous revenez sur ce site web.
- Pour suivre les données analytiques sur le site. Ceci permet des mesures d'audience qualitatives et quantitatives (Google Analytics, Xiti...).
- Pour vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux via les boutons de partage Facebook, Twitter, Google +...

Comment supprimer ces cookies :
Vous pouvez choisir de désactiver/supprimer les cookies dans votre navigateur à tout moment en suivant les instructions fournies dans les fichiers d'aide de ce dernier.
Voici comment procéder pour les 4 principaux navigateurs (cliquez sur le lien) :
- Google Chrome
- Mozilla Firefox
- Microsoft Edge
- Safari

Enfin, nous tenons à vous informer que la désactivation d'un cookie pourrait empêcher ou rendre difficile la navigation ou la prestation des services proposés sur notre site Internet.
FINANCIER | 2 min. de lecture

Stock options et actions gratuites

Les stock options et les actions gratuites sont des moyens de rémunération relativement différents, propres aux collaborateurs d'une entreprise (salariés comme dirigeants).

La stock option et l'action gratuite peuvent donc être attribuées traditionnellement aux mêmes personnes d'une entreprise, bien qu'il faille acquérir un capital social conséquent dans la société. 

 

Stock options et actions gratuites : les caractéristiques communes

La stock option et l'action gratuite sont deux types de rémunération offrant des possibilités dans les sociétés par action uniquement, cotées ou non. Sociétés anonymes (SA), Sociétés par Action Simplifiée (SAS) et sociétés en commandite par actions sont concernées.

Leur définition juridique est également similaire. Pour les sociétés non cotées en bourse, les deux types d'actions sont consenties aux salariés qui détiennent au moins 14% du capital ou des droits de vote. Pour les sociétés cotées, les deux types d'actions peuvent revenir aux salariés comme aux dirigeants. Le taux de 10% initial reste néanmoins applicable pour les actions dites gratuites si celles-ci ne dépassent pas le plafond annuel de la sécurité sociale (18 186 euros).

Au-delà des deux premières années de création ou de rachat de l'entreprise, le capital social détenu ne peut excéder les 14%. Quoi qu'il en soit, les taux appliqués sont des taux extrêmement conséquent; une personne ne peut d'ailleurs rarement détenir autant de capital social dans une société. Seuls les employés forts peuvent donc accéder aux stock options et aux actions dites gratuites.

Des régimes fiscaux différents pour les stock options et l'attribution gratuite d'options

Si la plus-value de cession des actions est soumise au droit commun pour les deux types d'actions (taux d'imposition de 27%), la plus-value d'acquisition n'est pas tout à fait la même.
Pour l'attribution gratuite d'options, celle-ci est imposée au taux de 41%. Une alternative existe cependant. Le bénéficiaire peut être imposée dans la catégorie des traitements et salaires, ce qui veut dire que le revenu des options est ajouté au salaire et soumis à l'imposition sur le revenu. Le taux peut être avantageux par rapport aux 41%.
Pour les stock-options, la catégorie des traitements et salaires est possible dans une certaine mesure. En effet, si les actions sont nominatives et revendues 4 ans après leur attribution, le taux d'imposition passe obligatoirement à 41% pour les actions ayant dégagé un revenu inférieur à 152 500 euros, et à 51% pour un revenu supérieur à cette somme. Les taux sont respectivement réduits à 27% et 41% si les actions sont revendues 6 ans après l'attribution de celles-ci.

L'avantage des actions dites gratuites sur les stock options

Comme leur nom l'indique, les premières sont attribuées gratuitement. Il n'en coûte donc rien au salarié, qui réalise un profit quoi qu'il arrive. Le principe du stock-option est de pouvoir acheter des actions de sa société pour réaliser une plus-value. Le risque financier demeure, c'est pourquoi l'action gratuite est une forme privilégiée aujourd'hui. Cependant, il faut tout de même savoir qu'une contribution salariale est retenue sur les gains réalisés par le biais d'une action gratuite. La société perçoit donc 2,5% des gains si ceux-ci sont inférieurs à la moitié du plafond de la sécurité sociale. Si les gains dépassent ce seuil, la société prend 8% sur le bénéfice réalisé par le bénéficiaire.

Vous souhaitez vendre vos stok options ou actions gratuites, les allouer sur de nouveaux projets d'investissement, ou comprendre cette rémunération, contactez un de nos spécialistes du conseil en entreprise.

Article publié le 23 Mai 2021

Articles similaires

Pourquoi diversifier son patrimoine ?
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article
Placement de trésorerie : investir en SCPI
PATRIMOINE | 3 min. de lecture Lire l'article
Gestion de trésorerie : comment ça marche ?
PATRIMOINE | 3 min. de lecture Lire l'article
Stock options et actions gratuites
FINANCIER | 2 min. de lecture Lire l'article
Qu'est-ce qu'un investissement rentable ?
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article