En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences.En savoir plus×Fermer

Les cookies :
Pour tout savoir sur les cookies, vos traces, vos droits, rendez-vous sur ce site : http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/

Ce site Internet utilise des cookies pour :
- Pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d'un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite.
- Afin de conserver vos informations de connexion de sorte que vous n'ayez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous revenez sur ce site web.
- Pour suivre les données analytiques sur le site. Ceci permet des mesures d'audience qualitatives et quantitatives (Google Analytics, Xiti...).
- Pour vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux via les boutons de partage Facebook, Twitter, Google +...

Comment supprimer ces cookies :
Vous pouvez choisir de désactiver/supprimer les cookies dans votre navigateur à tout moment en suivant les instructions fournies dans les fichiers d'aide de ce dernier.
Voici comment procéder pour les 4 principaux navigateurs (cliquez sur le lien) :
- Google Chrome
- Mozilla Firefox
- Microsoft Edge
- Safari

Enfin, nous tenons à vous informer que la désactivation d'un cookie pourrait empêcher ou rendre difficile la navigation ou la prestation des services proposés sur notre site Internet.
PATRIMOINE | 2 min. de lecture

Qu'est-ce qu'un investissement rentable ?

La rentabilité est un élément essentiel dans l’analyse de l’investissement et il faut pouvoir estimer sa pertinence, qu’il s’agisse d’un investissement immobilier ou financier.
Car la rentabilité d’un investissement exprime la faculté des sommes investies à permettre l’enrichissement de l’investisseur.

Cependant, la notion de rentabilité peut se définir de différentes manières, en fonction des critères retenus pour l’exprimer, de la nature de l’investissement ou de l’horizon de placement.  

La rentabilité d’un placement est bien souvent exprimée en pourcentage annuel, servant à évaluer le gain généré par l’investissement. A titre d’exemple, un investissement immobilier affichant 4% de rendement annuel génère pour l’investisseur 4.000€ de revenu à l’année.

De la rentabilité brute à la rentabilité nette

Pour gagner en précision, il faut désormais distinguer la rentabilité brute, les charges inhérentes à l’investissement sont comprises dans le rendement, de la rentabilité nette, qui vient soustraire ces mêmes charges pour permettre à l’investisseur de déterminer les revenus qu’il va réellement percevoir.

Ainsi, dans notre exemple précédent, le 4% est un rendement brut. Pour un investissement immobilier, il faut tenir compte des différentes charges et travaux et de la taxe foncière par exemple. Le rendement net sera donc plus proche de 2,5% annuel, soit 3.000€ de revenu.

Le TRI comme indicateur de performance global

Cependant, la rentabilité telle qu’exprimée précédemment ne permet pas d’évaluer la pertinence de l’investissement sur le long terme, ou du moins, sur l’horizon d’investissement envisagé. Elle ne délivre qu’une indication sur la performance annuelle.

Pour exprimer la performance d’un placement au global, on utilise le Taux de Rendement Interne (TRI). Cette donnée permet en effet de déterminer la rentabilité de l’opération dans la durée, en intégrant de nouveaux facteurs tels que la fiscalité, la revalorisation de l’investissement, l’évolution des revenus perçus ou encore l’effort de trésorerie requis.

Le TRI permet également de comparer de façon globale différents projets notamment immobiliers. En effet, le TRI est particulièrement exploitable dans le cadre d’investissement immobilier à crédit.  Pour toute opération cash, le rendement net est à privilégier, car il exprime l’enrichissement réel.

Nous souhaitons attirer votre attention sur le point suivant. Lors d’une comparaison de projets d'investissement, attention à bien utiliser les mêmes données car certains dispositifs affichent un rendement brut alors ques d’autre un rendement net.
Par exemple, la rentabilité des SCPI est nette de toute charges alors que le rendement d’un investissement immobilier locatif classique sera brut. Il est par ailleurs difficile d’anticiper toutes les charges et bien souvent, avec du recul, la rentabilité brute est fortement impactée par de nombreuses charges annexes.

Article publié le 26 Décembre 2020

Articles similaires

Digitalisation : impacts pour la gestion d'actifs
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article
Placer sa trésorerie d’entreprise : pourquoi opter pour le crowdfunding immobilier ?
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article
L’art et la gestion de patrimoine, un bon ménage ?
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article
Stock-options et actions gratuites
FINANCIER | 2 min. de lecture Lire l'article
La différence entre le CGPi et le CGP
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article