En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences.En savoir plus×Fermer

Les cookies :
Pour tout savoir sur les cookies, vos traces, vos droits, rendez-vous sur ce site : http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/

Ce site Internet utilise des cookies pour :
- Pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d'un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite.
- Afin de conserver vos informations de connexion de sorte que vous n'ayez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous revenez sur ce site web.
- Pour suivre les données analytiques sur le site. Ceci permet des mesures d'audience qualitatives et quantitatives (Google Analytics, Xiti...).
- Pour vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux via les boutons de partage Facebook, Twitter, Google +...

Comment supprimer ces cookies :
Vous pouvez choisir de désactiver/supprimer les cookies dans votre navigateur à tout moment en suivant les instructions fournies dans les fichiers d'aide de ce dernier.
Voici comment procéder pour les 4 principaux navigateurs (cliquez sur le lien) :
- Google Chrome
- Mozilla Firefox
- Microsoft Edge
- Safari

Enfin, nous tenons à vous informer que la désactivation d'un cookie pourrait empêcher ou rendre difficile la navigation ou la prestation des services proposés sur notre site Internet.
PATRIMOINE | 2 min. de lecture

L’intérêt fiscal et financier du démembrement en SCPI

Ma recommandation : Le guide Scpi

Je télécharge le guide

 

Le démembrement de propriété consiste à partager la pleine propriété d'un bien entre deux personnes distinctes - le nu-propriétaire et l'usufruitier - pendant une période définie contractuellement.

Lors du démembrement d'une part de SCPI - Société Civile de Placement Immobilier - l'usufruitier a concrètement le droit de percevoir les loyers versés par la SCPI alors que le nu-propriétaire peut disposer librement les parts de SCPI.

 

Investir en SCPI en nue-propriété 

Côté finance, acquérir des parts de SCPI en nue-propriété ouvre droit à une décote sur leur prix. Cette décote varie selon la durée du démembrement : plus cette durée est longue, plus la décote est importante.

Côté fiscal, l'épargne immobilière gardée en nue-propriété est exonérée d'impôt sur la fortune immobilière (IFI). Un point très intéressant donc pour les investisseurs lourdement imposés et/ou probablement soumis à l'IFI.

Transmission à la famille 

Dans le cas d'une transmission au sein de la famille, il est souvent avantageux de garder l'usufruit et de donner la nue-propriété à son futur héritier. Quand vient la succession, cet héritier peut récupérer l'usufruit - donc la pleine propriété du titre de SCPI - tout en payant moins d'impôts sur les droits de succession.

 

Les avantages du démembrement en SCPI

L’intérêt commun des deux parties prenantes est de profiter d’un avantage financier à l’achat. Le prix de la part de SCPI, démembrée, est divisé par un pourcentage qui dépend de la SCPI dont il est question et de la période contractuelle définie.

Cet avantage financier permet à l’usufruitier d'obtenir des loyers plus importants en achetant plus de parts avec le même apport. Quant au nu-propriétaire, il peut ainsi acquérir à moindre coût des parts de SCPI dont il sera pleinement propriétaire au terme de la période de démembrement

Par ailleurs, le démembrement comporte de nombreux avantages et s'inscrit parfaitement dans une stratégie patrimoniale. Il ouvre notamment droit :

  • au non-assujettissement à l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) durant la période de démembrement,
  • à la nomination d'un héritier en tant qu’usufruitier qui, lors de la succession, peut récupérer la pleine propriété en payant moins d’impôts que dans le cadre d’une transmission de patrimoine classique.

 

#Guide

Téléchargez gratuitement
Notre guide scpi

 

Profil d’investisseur

L’investissement en parts de SCPI démembrées convient à deux profils d’investisseurs.

D’un côté, du fait de ses avantages fiscaux, l’investissement en nue-propriété des parts de SCPI répond parfaitement aux besoins des foyers fortement imposés, ou à certains autres profils d’investisseurs dans le cadre d’une stratégie patrimoniale donnée.

De l’autre, l’investissement en usufruit des parts de SCPI correspond aux foyers faiblement imposés qui profiteront de l’effet de levier du démembrement pour accroître l’amplitude de leur investissement. Cela tout en profitant d’un impôt modéré sur les loyers perçus (tranche marginale d’imposition + prélèvements sociaux).

L’investissement en SCPI en démembrement octroie avant tout un avantage fiscal au nu-propriétaire et un avantage financier à l’usufruitier.

L’investissement démembré n’impose pas aux investisseurs de réellement se connaître, ainsi, il est possible de faire "matcher" deux investisseurs pour que l’investissement puisse être effectif. Ce service peut être assuré par la société de gestion SCPI directement ou par EUODIA Finance grâce à l’amplitude de son portefeuille client. 

De manière générale, l'usufruit représente en moyenne 30-35% du prix de part de SCP et la nue-propriété les 65-70% restants. Les clés de répartition sont évidemment différentes selon les SCPI et disponibles auprès de votre gestionnaire de patrimoine. 


Des questions relatives au démembrement SCPI ? N’hésitez pas à nous contacter, nous nous ferons un plaisir de vous répondre !

 

Article publié le 16 Mai 2022

Articles similaires

Le démembrement : la solution pour l'IFI ?
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article
Investir et protéger son patrimoine en période d'inflation
FINANCIER | 7 min. de lecture Lire l'article
Revendre ses parts de SCPI
IMMOBILIER | 2 min. de lecture Lire l'article
Démembrement immobilier : quelles règles pour une résidence étudiante ?
IMMOBILIER | 2 min. de lecture Lire l'article
Investir à crédit en SCPI
IMMOBILIER | 2 min. de lecture Lire l'article