Investir durablement : investir en EHPAD

IMMOBILIER | 2 min. de lecture

Avec le vieillissement de la population, les garanties du gestionnaire, du bail commercial et la supervision de l'Etat, l'EHPAD est  sécurisé et rentable. Un EHPAD est un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes, et investir en EHPAD signifie donc acquérir une chambre dans ce type de résidence.Ces établissement sont à mi-chemin entre une maison de retraite classique et un hôpital spécialisé. 

Le gestionnaire : un locataire fiable

Vous achetez donc cette pièce, en cash ou à crédit, mais votre locataire n’est pas directement l’occupant de la chambre dans laquelle vous avez investit : effectivement, l’acquisition de cette chambre médicalisée se fait au travers d’un gestionnaire. Vous signez un bail commercial avec ce gestionnaire de résidences, c’est alors cette personne qui vous verse vos loyers régulièrement. Ce placement est plus sécurisé qu’un investissement locatif en direct où votre locataire est l’occupant du bien immobilier : si celui-ci décide de ne pas payer ses loyers, vous ne touchez pas vos revenus complémentaires. Dans le cas d’un EHPAD, le gestionnaire vous assure vos loyers : celui-ci à suffisamment de patrimoine pour vous versez régulièrement vos loyers, même s’il n’y a pas d’occupant dans la chambre pendant une certaine période.Vous allez alors toucher un loyer net, le gestionnaire aura payé toutes les charges de la chambre puisque ce dernier s’engage à prendre en charge tous les couts liés à la gestion du bien. La seule taxe que vous devrez payer sera donc la taxe foncière, et tant donné que vous serez également exempté de toutes trésoreries.

Un investissement sécurisé

Le bail commercial vous garantit de percevoir vos loyers pendant 12 ans, sauf si le gestionnaire fait faillite. Or, ce cas de figure est très peu probable puisqu’il possède plusieurs résidences, et même si l’une de ses résidences venait à faire faillite, il aura suffisamment de ressources pour verser les loyers à chacun des investisseurs.Un investissement en EHPAD est d’autant plus sur qu’il est contrôlé par le marché, lui-même réglementé par l’Etat, l’ARS (Agence Régionale de la Santé) et les régions ; le risque locatif est donc quasiment nul.

Un marché prometteur

De plus, la population est de plus en plus vieillissante : il y aura 26,2% de personnes de la population française ayant 65 ans ou plus en 2050 contre 16,7% en 2010.Sachez également qu’en 2020, 35% des plus de 80 ans seront dépendants et 90% des plus de 90 ans seront lourdement dépendant. Le marché de la dépendance est donc loin de connaitre la crise.

Des avantages fiscaux

Vous pouvez bénéficier de deux principaux avantages fiscaux :-La loi Censi Bouvard : elle vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 11% du prix du bien dans lequel vous avez investi.-Le Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP), vous permet de touchez des loyers sans être imposé dessus : vous pouvez amortir votre bien à 80%, cet amortissement (simple écriture comptable) s’ajoute aux charges et aux loyers pour que votre bénéfice soit neutre (égal à 0). L’investissement en EHPAD est sur et rentable : son rendement est compris entre 4% et 4,5% net (après toutes charges payés par le gestionnaire). Ce marché est donc très porteur, vous êtes sur de faire un investissement durable et rentable. 

Article publié le 26 Octobre 2012

Nicolas TEIXEIRA Consultant en gestion privée 407 articles rédigés

Ma recommandation : Télécharger le guide ehpad

Vous souhaitez aller plus loin ? Contactez-nous :

Défiscalisation immobilière : les dispositifs à connaître pour réduire ses impôts
DEFISCALISATION | 8 min. de lecture Lire l'article
Immobilier : 6 critères pour augmenter le potentiel de votre bien
IMMOBILIER | 2 min. de lecture Lire l'article
Investissement en location meublée en 2024 : pièges et opportunités
IMMOBILIER | 3 min. de lecture Lire l'article
Airbnb : Comment déclarer les revenus en 2024 et quel sera le montant de l'impôt à payer ?
IMMOBILIER | 7 min. de lecture Lire l'article
Simplification du DPE : vers un nouveau calcul pour les petites surfaces
FINANCIER | 2 min. de lecture Lire l'article