En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences.En savoir plus×Fermer

Les cookies :
Pour tout savoir sur les cookies, vos traces, vos droits, rendez-vous sur ce site : http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/

Ce site Internet utilise des cookies pour :
- Pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d'un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite.
- Afin de conserver vos informations de connexion de sorte que vous n'ayez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous revenez sur ce site web.
- Pour suivre les données analytiques sur le site. Ceci permet des mesures d'audience qualitatives et quantitatives (Google Analytics, Xiti...).
- Pour vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux via les boutons de partage Facebook, Twitter, Google +...

Comment supprimer ces cookies :
Vous pouvez choisir de désactiver/supprimer les cookies dans votre navigateur à tout moment en suivant les instructions fournies dans les fichiers d'aide de ce dernier.
Voici comment procéder pour les 4 principaux navigateurs (cliquez sur le lien) :
- Google Chrome
- Mozilla Firefox
- Microsoft Edge
- Safari

Enfin, nous tenons à vous informer que la désactivation d'un cookie pourrait empêcher ou rendre difficile la navigation ou la prestation des services proposés sur notre site Internet.

Fintech et gestion de patrimoine

PATRIMOINE | 2 min. de lecture

 

Les technologies financières, ou Fintech, sont de jeunes pousses Internet qui se basent sur les récentes innovations dans le secteur digital, afin de présenter des services financiers à valeur ajoutée. Généralement, les domaines concernés englobent ceux des comptes courants, des facilités de paiements, du crédit, du conseil ou de la répartition d’actifs. 

En ce qui concerne la gestion de patrimoine, la clientèle touchée est d’ailleurs très intéressée par cette évolution. Les outils numériques sont presque indissociables des divers aspects de notre vie quotidienne. Leur introduction, dans ce domaine en particulier, est donc tout à fait logique. En outre, ce phénomène est loin  d’être l’exclusif des millenials.

Les particuliers fortunés intègrent désormais cette tendance. Leur attente, par rapport à la qualité des prestations, est d’autant plus grande. Cette exigence est d’ailleurs tenue pour acquise, étant donné la présence constante d’outils technologiques. L’évolution de la gestion de patrimoine grâce au digital dépend de divers aspects critiques. Voyons donc les pratiques ainsi que les opportunités majeures du numérique au sein de l’industrie de la gestion de patrimoine.

 

#Guide

Téléchargez gratuitement
Notre guide ehpad

 

Les « robo-advisor »

Contrairement à la description, il ne s’agit pas de robots physiques.  Les robo-advisor sont, en réalité, des plateformes digitales entièrement automatisées. Dans le cadre de la gestion de patrimoine, ils vous assistent à l’aide d’algorithmes. Certains peuvent même conclure quelques opérations financières à votre place. Autre avantage, ils demeurent disponibles à toute heure et à n’importe quel jour. Toutefois, ce n'est pas demain la veille qu'ils pourront remplacer la qualité d'une intervention humaine. Ils aident néanmoins les conseillers à mieux se concentrer sur leurs principaux objectifs... comme avec l'enregistrement des données par exemple. 

Le cabinet de conseil en gestion en patrimoine Euodia, à travers ses différents outils, proposent de nombreux simulateurs. Les opérations engagent principalement les investissements financiers (assurance-vie, crédit, PER) et les investissements immobiliers (SCPI, LMNP).

 

#Investir

Découvrez comment RÉDUIRE VOS IMPÔTS.

Démarrez votre simulation

 

La synchronisation des services

Avec le développement de solutions digitales de gestion de patrimoine, la clientèle peut, à présent, gérer directement son portefeuille patrimonial. Le challenge sera de synchroniser correctement les diverses entrées disponibles à travers la multiplicité des appareils digitaux. Un bon équilibre entre la touche humaine et le conseil digitalisé sera tout autant apprécié... car le service 100% digitalisé n’est pas encore souhaitable. Cela implique la nécessité d’une meilleure connectivité entre le conseiller et la clientèle, en usant des diverses possibilités offertes par le digital. Il s'agit de développer une complémentarité entre le CGP et le numérique, non une rivalité.

Avec la popularité grandissante des solutions digitales, la procédure de répartition d’actifs peut être adaptée au niveau individuel. Cela donne l’opportunité d’effectuer un suivi du portefeuille et de l’optimiser à partir d’éléments déclencheurs. Comme bénéfices, le conseiller et le client se retrouvent libérés des contraintes associées aux horaires de travail et aux décalages horaires. 

Les programmes d’investissement en ligne sont pour l’heure exclusifs aux fonds mutuels, aux fonds indiciels, aux actions et aux obligations. Néanmoins, suite au développement des fintechs, on peut prévoir un agrandissement de l’offre. Les placements structurés, les produits à fort levier et autres capacités d’adaptation en temps réel, ne sont donc pas à écarter. 

 

Prendre un rendez-vous

 

Article publié le 28 Octobre 2022

Vous souhaitez aller plus loin ? Contactez-nous :

Fintech et gestion de patrimoine
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article
Qu'est-ce qu'un investissement rentable ?
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article
Quelle structure pour la location meublée ?
IMMOBILIER | 2 min. de lecture Lire l'article
Digitalisation : impacts pour la gestion d'actifs
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article
L’art et la gestion de patrimoine, un bon ménage ?
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article