En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences.En savoir plus×Fermer

Les cookies :
Pour tout savoir sur les cookies, vos traces, vos droits, rendez-vous sur ce site : http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/

Ce site Internet utilise des cookies pour :
- Pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d'un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite.
- Afin de conserver vos informations de connexion de sorte que vous n'ayez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous revenez sur ce site web.
- Pour suivre les données analytiques sur le site. Ceci permet des mesures d'audience qualitatives et quantitatives (Google Analytics, Xiti...).
- Pour vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux via les boutons de partage Facebook, Twitter, Google +...

Comment supprimer ces cookies :
Vous pouvez choisir de désactiver/supprimer les cookies dans votre navigateur à tout moment en suivant les instructions fournies dans les fichiers d'aide de ce dernier.
Voici comment procéder pour les 4 principaux navigateurs (cliquez sur le lien) :
- Google Chrome
- Mozilla Firefox
- Microsoft Edge
- Safari

Enfin, nous tenons à vous informer que la désactivation d'un cookie pourrait empêcher ou rendre difficile la navigation ou la prestation des services proposés sur notre site Internet.
FINANCIER | 2 min. de lecture

5 choses à savoir sur l'investissement viticole

Florent LOUIS - 8 articles rédigés
Consultant en Gestion Privée - Partenaire indépendant
Prendre un rendez-vous

 

Peu connu du grand public, l’investissement en Groupement Foncier Viticole (GFV) peut être particulièrement intéressant dans certaines situations. Considéré comme un vrai placement de niche pour les grandes fortunes, son principe est simple : l'investisseur achète des parts dans une société civile régie par le Code rural et qualifiée GFV. Cette somme permet alors d'acquérir de la terre et des vignes qui, via un bail location à long terme, seront exploitées par un vigneron professionnel.

En contrepartie de son investissement, l'associé perçoit un revenu (en numéraire ou en bouteilles de vin) tout en bénéficiant d'avantages fiscaux et successoraux. Le producteur, quant à lui, peut via ce produit lever des fonds afin de pérenniser son exploitation.

Découvrez le GFV en 5 points clés.

 

Un placement de niche réservé aux grandes fortunes

Acquérir les parcelles d’un vignobles n’est pas à la portée de tous. Les GFV confère des avantages non négligeables pour les plus fortunés d’entre nous. Ils comprennent notamment un avantage fiscal sur l’IFI et la succession. Les montants à investir sont généralement importants : on parle d’un investissement minimum de 20 000€ et cela peut aller jusqu'à plusieurs centaines de milliers.

 

Un placement peu liquide

Concrètement, lors de l’investissement, l'investisseur acquiert des parts d’un GFV qui prend la forme d’une société civile dont la gestion est confiée à l’exploitant du vignoble. L’associé aura donc droit à des parts à la quote-part de son investissement.

Il est néanmoins difficile de récupérer son capital car cela implique de revendre ses parts et il n’existe pas de marché secondaire organisé. C'est l'une des raisons pour laquelle il s'agit d'un placement à long terme. La plupart du temps, les parts sont revendues aux autres associés de la société civile.

 

#Investir

Découvrez comment RÉDUIRE VOS IMPÔTS.

Démarrez votre simulation

 

Un rendement peu attrayant

Le rendement d’un tel placement provient du prix du vin. L’investisseur peut espérer au maximum un rendement de 2% à 3% par an. En plus de ce rendement, les associés reçoivent des avantages en nature (des bouteilles ou des prix préférentiels sur les bouteille produites).

 

Un avantage fiscal et successoral certain

L’investissement en GFV permet à l’investisseur d’obtenir un avantage très intéressant en termes de fiscalité. Ce placement est exonéré d’IFI à hauteur de 75%, dans la limite de 101 897€ (en 2022) et de 50% au-delà de ce montant. Les mêmes abattements sont appliqués en ce qui concerne les droits de succession.

Par ailleurs, dans certains cas de figure, le porteur de parts peut obtenir 18% de réduction d'impôts sur le revenu.

Pour les patrimoines les plus élevés, et compte tenu des tranches de l’IFI, cela s’avère un très bon placement dont les avantages fiscaux viennent augmenter la rentabilité globale de l'investissement.

Besoin d'un conseil concernant vos investissements fonciers ? Consultez dès à présent votre conseiller Euodia !

 

Prendre un rendez-vous

 

Cette communication ne peut être en aucun cas considérée comme une recommandation personnalisée ou à caractère promotionnel, de souscrire ou de racheter sur la solution et/ou les produits présentés.

 

Article publié le 25 Juillet 2022

Articles similaires

Airbnb : faut-il payer la SACEM ?
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article
5 choses à savoir sur l'investissement viticole
FINANCIER | 2 min. de lecture Lire l'article
La fiscalité du PER
FINANCIER | 3 min. de lecture Lire l'article
Macron vs Le Pen : demandez le programme
PATRIMOINE | 4 min. de lecture Lire l'article
Clôturer son PEL pour investir en SCPI
PATRIMOINE | 3 min. de lecture Lire l'article