Réinventons ensemble votre épargne pour
Prendre un rendez-vous

Défiscalisation et crédit immobilier, ce qu’il faut savoir

| #Immobilier

Défiscalisation et crédit immobilier, ce qu’il faut savoir

 

L’investissement locatif est un placement intéressant dans le cas où il est rentable sur une longue durée. La location produit certes des revenus, mais aussi des charges et certains risques comme la dégradation ou encore les impayés. Afin d’aider le particulier dans son investissement, la loi prévoit certains dispositifs de défiscalisation du crédit immobilier.

Evaluer sa capacité d’emprunt

Avant de se lancer dans un investissement locatif, il est intéressant d’évaluer sa capacité d’emprunt. Pour évaluer cette capacité, vous devez vous pencher sur 4 points importants :

  • Votre stabilité professionnelle ;
  • Votre revenu mensuel ;
  • L’apport personnel disponible ;
  • Les aides financières dont vous pourrez bénéficier.

Il faut savoir que les mensualités ne peut pas excéder les 33 % de vos revenus mensuels, auquel vous allez retirer les charges. Plus la durée d’emprunt est longue, plus vous allez devoir vous acquitter d’intérêt. Afin d’évaluer votre taux d’endettement, vous devez diviser les charges par les revenus. Généralement, il faut que ce soit à hauteur de 33 %. Pour avoir plus de chances d’avoir un crédit, le souscripteur peut proposer un apport personnel de 20 à 30 %.

Les avantages d’un investissement locatif

L’investissement locatif donne la possibilité de garder un pouvoir d’achat sur le long terme. Les revenus complémentaires qui seront perçus aideront à cela. Avec un investissement locatif, vous pouvez :

  • Détenir un patrimoine sur le long terme ;
  • Augmenter votre pouvoir d’achat grâce aux revenus en sus ;
  • Avoir une retraite plus paisible ;
  • Financer un emprunt grâce aux loyers perçus ;
  • Bénéficier d’une réduction d’impôt.

Pour en savoir plus sur le rendement de votre investissement, cliquez ici.

Défiscalisation et crédit immobilier : les meilleurs dispositifs

L’investissement locatif permet de se constituer un patrimoine grâce aux loyers perçus. Une fois à la retraite, ces revenus ne peuvent être qu’avantageux. Pour avoir un maximum de rentabilité, il existe divers dispositifs alliant défiscalisation et crédit immobilier.

La loi Pinel

L’achat d’un bien neuf dans une zone tendue, vous permettra de bénéficier de 12, 18, ou 21 % de remise, le prix pris en compte étant plafonné à 300 000 euros. Il faudra néanmoins louer sa maison en tant que résidence principale pendant 6, 9 ou 12 ans. La réduction d’impôt ne sera importante que si la marge entre les loyers du marché et les plafonds à respecter n’est pas trop grande.

La loi Malraux

Ressemblant au dispositif Pinel, le dispositif Malraux vous permet de bénéficier d’une réduction fiscale dans le cas de la restauration d’un bien ancien situé dans certains quartiers, notamment les quartiers historiques. La réduction d’impôt correspond à 22% ou 30% des dépenses engagées pour la restauration. Vous devez vous engager à louer le logement pendant 9 ans minimum.

Le dispositif Censi-Bouvard

Cela est valable pour les investisseurs dans les résidences seniors ou étudiantes. La remise sur l’impôt sera de 11 % du prix du bien (toujours plafonné à 300 000 euros). Il faudra toutefois louer le bien meublé pendant au moins 9 ans.