Assurance-vie : ces supports d'investissement que l'on oublie trop souvent

FINANCIER | 3 min. de lecture

Placement à moyen et long terme, l’assurance-vie reste l'un des investissements préférés des Français. En ce qui concerne l’année 2022, le rendement moyen des fonds d’assurance-vie, toutes compagnies confondues, était d’environ 2% avec un encours de 1 885 milliards d'euros.

L’assurance-vie est un produit d’épargne souple qui peut correspondre à de nombreuses personnes, quel que soit leur âge. Un contrat d’assurance-vie n’a pas de durée minimale, même s’il est, fiscalement préférable de le garder au minimum 8 ans. Parmi les supports d’investissements, on connaît principalement les unités de compte et les fonds euros. Néanmoins d’autres supports d’investissement sont disponibles avec leurs particularités.

 

ASSURANCE-VIE : QU'EST-CE QU'UN SUPPORT D'INVESTISSEMENT ? 

Les supports d'investissement, appelés plus familièrement "fonds d’investissement", permettent via un produit d’épargne, de posséder une part d'un portefeuille collectif, lui-même investi dans des actions ou bien des obligations. La conduite des supports d’investissement est encadrée par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et assurée par une société de gestion réglementée. Le choix des supports d’investissements au sein desquels vous placez votre argent s’effectue en fonction de votre profil personnel et professionnel, ainsi que de vos objectifs. Enfin, on gardera à l’esprit que le niveau de risque que chacun est prêt à prendre, en choisissant son support d’investissement, devra être parfaitement réfléchi.

 

 

INVESTIR DANS DES OPCVM

Un Organisme de Placement Collectif de Valeurs Mobilières - ou OPCVM - est, bien entendu, un produit financier. Ce dernier détient une gestion commune d'un portefeuille de titres boursiers. Mal connue, l’activité principale des OPCVM est de collecter des fonds, en émettant des titres financiers auprès de différents agents, entreprises ou particuliers. On distingue généralement deux catégories d’OPCVM, à savoir :

  • Les Société d’Investissement à Capital Variable (SICAV)

L’objectif principal des SICAV est de gérer des valeurs mobilières. Les souscripteurs reçoivent des actions de la SICAV, une fois leur fonds personnel investi. Leurs actions pourront être rachetées ou vendues à leurs cours liquidatifs.

  • Les Fonds Communs de Placement (FCP)

Les FCP reposent sur un principe qui se veut simple, puisqu’il permet de mettre en commun les sommes qui appartiennent à plusieurs investisseurs et d'investir dans une gamme variée de titres.

Les épargnants qui choisissent l’OPCVM comme support investissent de façon collective. Cela leur permet de partager la prise de risque, de réduire le montant global des frais et de bénéficier d’un apport de capital plus important.

 

INVESTIR DANS DES SCPI

Aujourd’hui, il est possible d’acquérir des parts d’une SCPI en direct, ou alors par le biais d’un contrat d’assurance-vie. Lorsqu’un épargnant décide d’investir en direct dans des parts de SCPI, les plus-values générées sont alors soumises à l’impôt sur le revenu. Dans le cas où un contribuable souhaite investir dans une SCPI via une assurance-vie, c’est la fiscalité de l’assurance-vie qui s’appliquera.

Investir en SCPI via une assurance-vie signifie que c’est votre assureur - ou votre compagnie d’assurance - qui est propriétaire des unités de compte, support d’investissement. Ceci est un avantage puisque l’épargnant a la possibilité de ne pas investir dans des parts entières. Il peut, ici, les répartir avec d’autres souscripteurs. Ses frais d’entrée à l’assurance-vie sont, quant à eux, beaucoup moins élevés que s’il avait adhéré seul.

 

#Investir

Quel montant souhaitez-vous INVESTIR EN SCPI ?

 

INVESTIR EN PRIVATE EQUITY

Suite à la Loi Macron du 6 août 2015, les contrats d’assurance-vie ont la possibilité d’être investis en private equity. S’il a vu le jour aux États-Unis dans les années 80, le private equity a connu un développement mondialement conséquent.

Le private equity est un investissement à long terme au sein de capitaux d’entreprises privées qui sont nécessaires pour accroître leur activité. Les investissements se font dans des sociétés non cotées, des PME (Petites et Moyennes Entreprises) ou ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire).

L’article 137 de la loi N° 2015-990 du 6 août 2015 permet principalement au bénéficiaire de l’assurance-vie d’opter "pour la remise de titres ou de parts non négociés sur un marché réglementé, notamment de parts de fonds communs de placement à risques ou non négociable, au moment du rachat des engagements exprimés en unités de compte d’un contrat …/…ainsi que la remise des parts ou actions de fonds d’investissement alternatifs ".

Les fonds d’investissement en private equity justifient de performances sur le long terme, des investissements détachés des marchés boursiers, ainsi qu’une diversification des actifs.

 

 

INVESTIR DANS DES TITRES VIFS

Le terme "titre vif" représente un titre financier émis par une entreprise cotée, à l'instar des actions et des obligations. Le titre vif se veut individuel puisqu’il ne porte que sur un unique titre. Parmi le CAC 40, de nombreuses actions sont considérées comme des titres vifs, comme celles de LVMH, de L’Oréal ou encore d’Airbus. De ce fait, le titre vif s’oppose aux OPCVM, organismes de placement collectif.

Investir dans des titres vifs au sein d’un contrat d’assurance-vie permet à son bénéficiaire de rester maître de ses décisions, dès l’instant où lui seul décide de son portefeuille boursier. Son argent est placé dans des actions et entreprises qui lui correspondent parfaitement.

Quant aux frais de gestion, ils n’existent pas, contrairement aux investissements en placement collectif. Seuls les frais de transaction sont ici de rigueur. Pour choisir votre support d’investissement, n’hésitez pas à contacter des professionnels https://www.euodia.fr/.

 

Prendre un rendez-vous

 

Article publié le 29 Juin 2023
Épargne : quels sont les placements sans risque en 2024 ?
FINANCIER | 3 min. de lecture Lire l'article
Ouvrir une assurance-vie pour son enfant mineur : pourquoi et comment ?
FINANCIER | 3 min. de lecture Lire l'article
Investir efficacement dans les ETF en 2024
FINANCIER | 3 min. de lecture Lire l'article
Dans quoi investir l'argent d'un héritage que vous venez de recevoir ?
FINANCIER | 4 min. de lecture Lire l'article
Placements à long terme : pourquoi opter pour la diversification ?
PATRIMOINE | 3 min. de lecture Lire l'article