Taxe foncière : une augmentation est-elle à prévoir en 2024 ?

IMMOBILIER | 2 min. de lecture

La taxe foncière, impôt local perçu par les collectivités territoriales sur les propriétés bâties et non bâties, est un sujet de préoccupation récurrent pour les propriétaires. En 2024, une augmentation de cette taxe semble inévitable. Plusieurs facteurs économiques, politiques et législatifs contribuent à cette tendance.

 

L’année 2023 avait été un véritable choc pour de nombreux propriétaires immobiliers. Après une hausse de 3,4 % en 2022, la taxe foncière avait grimpé de manière spectaculaire, atteignant +7,1 %. Et pour 2024 ? Mauvaise nouvelle pour les contribuables concernés : la tendance à la hausse continue.

La taxe foncière augmente de 3,9 % cette année, confirment l’Association des maires de France (AMF) et l’Union nationale de la propriété immobilière (UNPI). Cette augmentation de presque 4 % pourrait même être plus élevée, car les communes ont la possibilité de moduler le montant de cet impôt obligatoire.

 

C'est quoi déjà la taxe foncière ?

La taxe foncière est un impôt local que presque tous les propriétaires immobiliers doivent payer. Elle s'applique aux biens situés dans la commune où se trouve le bien imposable (appartement, maison, immeuble, place de parking, etc.) et est calculée en fonction de la situation du contribuable au 1er janvier de l'année d'imposition.

 

+ 19,2% dans certaines villes

En 2024, la hausse minimale de la taxe foncière à laquelle les propriétaires doivent faire face est de 3,9 %. Cependant, certains devront payer beaucoup plus. Une étude du cabinet FSL révèle que dans cinq grandes villes, les augmentations sont particulièrement marquées :

  • Nice (+19,2 %)
  • Saint-Étienne (+15 %)
  • Nancy (+14,5 %)
  • Annecy (+14,1 %)
  • Villeurbanne (+10 %)
  • Montreuil (+5 %)

En revanche, Brest (Finistère) est la seule grande ville à avoir diminué le taux de sa taxe foncière, avec une réduction de 1 %.

 

Contexte économique et inflation

L'inflation joue un rôle crucial dans l'évolution de la taxe foncière. En 2023, la France a connu une hausse significative des prix à la consommation, due en partie à la reprise post-pandémie et aux tensions géopolitiques mondiales affectant les prix de l'énergie. Les collectivités locales, dont les finances sont mises à rude épreuve par ces augmentations, cherchent des moyens de compenser les coûts croissants des services publics. L'augmentation de la taxe foncière apparaît comme une solution viable pour pallier ces déficits budgétaires.

 

Réduction des dotations de l'État

La diminution des dotations de l'État aux collectivités locales est une autre raison qui pousse ces dernières à augmenter la taxe foncière. Depuis plusieurs années, l'État réduit progressivement les subventions accordées aux communes, départements et régions, les incitant à trouver d'autres sources de financement. L'augmentation de la taxe foncière est une réponse directe à cette réduction des ressources étatiques, permettant aux collectivités de continuer à financer leurs infrastructures et services publics essentiels.

Article publié le 3 Juin 2024

Geoffrey HENRIOT Responsable communication 68 articles rédigés

Ma recommandation : Télécharger le guide euodia

Vous souhaitez aller plus loin ? Contactez-nous :

Quelles sont les règles à suivre pour installer un abri de jardin chez vous ?
IMMOBILIER | 3 min. de lecture Lire l'article
Private Equity : un regain d'intérêt en 2024, le moment ou jamais ?
FINANCIER | 3 min. de lecture Lire l'article
SCPI : Comment les US Persons peuvent-elles investir ?
FINANCIER | 3 min. de lecture Lire l'article
Newsletter Euodia #76 - Vous allez vouloir investir ! 🤩
FINANCIER | 2 min. de lecture Lire l'article
Société civile immobilière à l'IR ou à l'IS : Quel régime fiscal choisir ?
DEFISCALISATION | 3 min. de lecture Lire l'article