En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences.En savoir plus×Fermer

Les cookies :
Pour tout savoir sur les cookies, vos traces, vos droits, rendez-vous sur ce site : http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/

Ce site Internet utilise des cookies pour :
- Pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d'un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite.
- Afin de conserver vos informations de connexion de sorte que vous n'ayez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous revenez sur ce site web.
- Pour suivre les données analytiques sur le site. Ceci permet des mesures d'audience qualitatives et quantitatives (Google Analytics, Xiti...).
- Pour vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux via les boutons de partage Facebook, Twitter, Google +...

Comment supprimer ces cookies :
Vous pouvez choisir de désactiver/supprimer les cookies dans votre navigateur à tout moment en suivant les instructions fournies dans les fichiers d'aide de ce dernier.
Voici comment procéder pour les 4 principaux navigateurs (cliquez sur le lien) :
- Google Chrome
- Mozilla Firefox
- Microsoft Edge
- Safari

Enfin, nous tenons à vous informer que la désactivation d'un cookie pourrait empêcher ou rendre difficile la navigation ou la prestation des services proposés sur notre site Internet.
PATRIMOINE | 2 min. de lecture

Pourquoi diversifier son patrimoine ?

 

Diversifier son patrimoine, c’est être sage et avisé en panachant les risques de ses actifs. Investir demande du temps pour : 

  • évaluer son patrimoine actuel, 
  • estimer la répartition future. 

Cette diversification permet de juguler plus facilement le niveau de risque des placements. Ceci est fondamental pour préserver au mieux le patrimoine dans la durée. 

 

Les leçons du temps

L’histoire nous a appris, à de multiples reprises, que diversifier ses placements reste nécessaire dans la bonne gestion de son patrimoine. Investir de façon trop ciblée peut se révéler porteur de gros risques financiers

Les différentes crises, qu’elles soient économiques, financières, monétaires ou même sanitaires nous ont souvent démontré qu’une stratégie non diversifiée financièrement pouvait être dramatique :

  • Krach Boursier 1929
  • Krach Boursier 1987
  • Crise de la bulle internet en 2000
  • Crise des Subprimes de 2008

Il ne s’agit que de quelques exemples démontrant qu’il est utile de ne pas mettre ses œufs dans le même panier. Aujourd’hui, un patrimoine bien optimisé et bien diversifié est réalisé lorsque plusieurs des volets patrimoniaux sont touchés. Marché boursier, marché immobilier, marché obligataire, …

 

Et concernant la stratégie ?

La plupart des sociétés de conseils mentionnent, dans leurs stratégies de gestion de patrimoine, que le point de départ de la diversification se calcule en fonction de chaque individu, c’est-à-dire selon chaque profil.

En effet, beaucoup de facteurs entrent en jeu concernant la stratégie de diversification à mettre en place : votre capital actuel, vos besoins de liquidité à court ou long terme, votre aversion au risque, votre âge, vos objectifs de transmission, votre situation par rapport à la retraite, votre temps, etc. 

Tenant compte de ces paramètres, le gestionnaire en patrimoine propose alors une gestion diversifiée mais dynamique de votre capital, mesurée en fonction d’un ratio rendement/risque. Le conseiller établit la stratégie avec un bon « mix » de produits stables à risques réduits (Livret A, LDD, PEL, assurance-vie fonds en Euros...) puis plus ou moins risqués (actions, ETF, obligation, unités de compte, or,...) jusqu’à des placements plus audacieux (Warrants, Turbo, produits exotiques...).

Une bonne diversification ne se réalise pas uniquement sur des actifs financiers.  Les investissements immobiliers sont également pertinents selon le profil client. Certains biens immobiliers (loi Pinel, loi Malraux, SCPI, …) permettent soit d’obtenir des revenus fonciers grâce à l’investissement locatif et/ou procéder à une défiscalisation par le biais de régime spécifique.

En matière de gestion de patrimoine, et comme le revendiquent de nombreux conseillers, le dénominateur commun d’une gestion efficace - avec ou sans crise - reste d’une manière générale une bonne stratégie de diversification. 

 

#Investir

Quel montant souhaitez-vous INVESTIR EN PINEL ?

 

Chaque situation patrimoniale est différente et les optimisations multiples. Vous avez des questions sur les différentes façons de diversifier votre patrimoine ? Contactez dès à présent EUODIA ! Nos conseillers sont là pour vous répondre.

Article publié le 11 Mars 2022

Articles similaires

Digitalisation : impacts pour la gestion d'actifs
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article
Placer sa trésorerie d’entreprise : pourquoi opter pour le crowdfunding immobilier ?
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article
L’art et la gestion de patrimoine, un bon ménage ?
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article
Stock-options et actions gratuites
FINANCIER | 2 min. de lecture Lire l'article
La différence entre le CGPi et le CGP
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article