Épargne salariale : à quoi sert-elle ?

FINANCIER | 2 min. de lecture

L'épargne salariale englobe différents mécanismes tels que la participation, l'intéressement et l'abondement. Ces dispositifs peuvent être instaurés au sein de l'entreprise dans le but d'impliquer tous les salariés dans ses bénéfices, de récompenser l'atteinte d'objectifs communs, ou encore d'encourager les salariés à épargner à des fins de sécurité financière à long terme.

 

Prime de participation et intéressement

L'épargne salariale comprend divers mécanismes tels que la participation, l'intéressement et l'abondement. Ces dispositifs peuvent être instaurés au sein de l'entreprise dans le but d'associer tous les salariés à ses bénéfices, d'atteindre des objectifs communs ou d'encourager les salariés à constituer une épargne à long terme pour leur sécurité financière.

La participation, premier dispositif, vise à faire bénéficier les salariés des résultats de l'entreprise en leur octroyant une part des bénéfices sous forme de prime. Pour les entreprises comptant 50 salariés ou plus, la participation est obligatoire, tandis qu'elle reste facultative pour celles ayant moins de 50 salariés.

Quant à l'intéressement, autre dispositif facultatif, il permet à toute entreprise qui le souhaite de verser des primes aux salariés en fonction des performances économiques ou financières réalisées sur une année ou une période donnée, telles que le chiffre d'affaires, les bénéfices ou la productivité.

 

#Guide

Téléchargez gratuitement
Notre guide euodia

 

Créer un compte d'épargne afin de bénéficier de l'abondement

Les sommes peuvent être directement perçues par le salarié sur demande, ou il peut choisir de les investir dans un plan d'épargne salariale.

En plus de la participation et de l'intéressement, le salarié peut y ajouter des sommes de son épargne personnelle, appelées versements volontaires.

Pour encourager l'ouverture d'un tel plan d'épargne, l'entreprise peut offrir à ses salariés un "abondement". Qu'est-ce que cela signifie ? C'est un coup de pouce financier pouvant atteindre jusqu'à 300 % des montants provenant de la participation, de l'intéressement ou des versements volontaires.

Par exemple, si votre employeur propose un Plan d'Épargne Entreprise (PEE) avec un abondement de 100 % jusqu'à 500 €, et que vous versez 500 €, l'entreprise verse également 500 €, portant ainsi votre épargne totale à 1 000 € bruts (avant déduction des contributions sociales). En conséquence, l'abondement augmente mécaniquement le rendement de votre épargne.

 

Quoi choisir ?

Les plans d'épargne salariale offrent la possibilité d'investir et de faire fructifier les sommes déposées. En effet, les salariés peuvent sélectionner les fonds dans lesquels ils souhaitent placer leur épargne, comme précisé dans le règlement du plan d'épargne.

Le Plan d'Épargne Entreprise (PEE) est adapté pour des projets à moyen terme, car les fonds y sont bloqués pendant au moins 5 ans. Cela permet par exemple de constituer un capital en vue d'acheter une résidence principale, de financer un mariage ou de préparer l'avenir de ses enfants.

En outre, il est également possible d'opter pour un Plan d'Épargne Retraite Collectif (PER Collectif) visant à aider les salariés à préparer leur retraite. Dans ce cas, les fonds ne sont disponibles qu'au moment du départ à la retraite, ce qui en fait un support d'épargne à long terme.

 

Retirer des fonds d'un plan d'épargne avant la date prévue, mais sous certaines conditions

Toutefois, il est important de noter qu'il existe plusieurs situations qui permettent de retirer votre épargne avant l'échéance prévue.

Par exemple, l'achat de votre résidence principale est l'un de ces cas.

Lorsque vous retirez des fonds, les montants provenant de la participation, de l'intéressement et de l'abondement sont exempts d'impôt. Seuls les intérêts sont assujettis aux prélèvements sociaux à hauteur de 17,2 %.

À l'heure actuelle, environ 11 millions de salariés et anciens salariés bénéficient d'un plan d'épargne salariale, avec une épargne moyenne de 13 500 €.

Article publié le 26 Mars 2024

Geoffrey HENRIOT Responsable communication 46 articles rédigés

Ma recommandation : Télécharger le guide euodia

Vous souhaitez aller plus loin ? Contactez-nous :

Taxe foncière : êtes-vous concerné(e) par la hausse prévue en 2024 ?
IMMOBILIER | 3 min. de lecture Lire l'article
JO 2024 : bien assuré, c'est essentiel si vous louez votre logement
IMMOBILIER | 4 min. de lecture Lire l'article
Immobilier : 6 critères pour augmenter le potentiel de votre bien
IMMOBILIER | 2 min. de lecture Lire l'article
Primes, intéressement, PEE : comment bien gérer son épargne salariale ?
FINANCIER | 4 min. de lecture Lire l'article
5 bonnes raisons de changer d'assurance emprunteur tout de suite
FINANCIER | 2 min. de lecture Lire l'article