Épargne : quels sont les placements sans risque en 2024 ?

FINANCIER | 3 min. de lecture

En 2024, l'économie française navigue entre défis et opportunités. L'inflation, bien que préoccupante, recule vers 2,5%, soutenue par la baisse des prix de l'énergie et un ralentissement de l'inflation alimentaire. Toutefois, des tensions géopolitiques pourraient influencer les prix des matières premières, rendant l'économie vulnérable.

Le pouvoir d'achat, prévu en hausse de 1,2%, laisse entrevoir une amélioration, malgré des inégalités persistantes, notamment l'augmentation du nombre de salariés au SMIC. La croissance économique, échappant à la récession, reste modérée avec une prévision de 1,4%, freinée par la hausse des taux d'intérêt.

Face à cela, les investissements sans risque deviennent attractifs. Cet article explore les options de placements sûrs en France en 2024, en contexte d'une croissance modérée, d'une amélioration inégale du pouvoir d'achat et d'incertitudes géopolitiques.

 

Contexte économique en 2024

En 2024, l'économie française affiche un visage nuancé, marqué par des influences mondiales et des dynamiques internes. La croissance, bien que modeste, s'inscrit dans une tendance positive, avec une hausse de 1,2% du pouvoir d'achat des ménages, signalée par Forbes France. Toutefois, cette croissance du PIB de 0,8% est un ralentissement par rapport aux années précédentes, reflétant une certaine prudence économique.

L'inflation, un sujet d'inquiétude en 2023, montre des signes de décélération, passant de 5% à 2,4% en 2024, selon KPMG France. Cette tendance à la baisse est confirmée par la Banque de France, qui prévoit une inflation de 3% pour la même année.

Le taux de chômage pourrait légèrement augmenter, passant de 7,3% à 7,6% selon KPMG France, avec Forbes France s'attendant à une hausse jusqu'à 7,9% fin 2024.

Sur le plan fiscal, le rapport de la Direction générale du Trésor indique une amélioration avec un déficit public réduit à 4,4% du PIB, signalant une stabilisation progressive des finances publiques.

Dans ce paysage économique, les investisseurs pourraient s'orienter vers des placements sûrs, favorisés par une croissance modérée et une inflation en baisse. Néanmoins, la hausse des taux d'intérêt incite à la prudence, poussant à privilégier des investissements moins risqués et à se concentrer sur la préservation du capital.

 

#Guide

Téléchargez gratuitement
Notre guide euodia-vie

 

Définition des placements sans risque

Les placements sans risque sont des investissements où le capital investi est garanti et les risques de perte sont minimaux. Ils se caractérisent par une volatilité faible et des rendements prévisibles, mais souvent modestes. Le fonds en euros de l'assurance-vie est un exemple, offrant une garantie de capital et des gains non perdus malgré les baisses de marché. D'autres produits, comme le Livret A, le LDDS, et le PEL, offrent aussi une garantie de capital, avec un risque de contrepartie très faible grâce à la garantie de l'État. Toutefois, il est crucial de distinguer l'absence de risque du faible risque, en considérant les risques mineurs et l'impact de l'inflation. Pour des horizons de placement à moyen ou long terme, il peut être judicieux de viser des rendements légèrement supérieurs, tout en restant prudent.

 

Outils de placements sans risque en 2024

En 2024, la France offre diverses options de placements sans risque, chacune présentant ses propres avantages et limites.

Livrets d'épargne réglementés : Incluant le Livret A, le LDDS, le Livret Jeune, et le LEP, ils garantissent le capital avec l'appui de l'État et offrent une exonération fiscale sur les intérêts. Cependant, leurs plafonds de versement et rendements, souvent en deçà de l'inflation, limitent leur attrait. Le Livret A et le LDDS proposent un rendement de 3 %, tandis que le LEP, ciblant les revenus modestes, offre un rendement séduisant de 5 %.

Obligations d'État et bons du Trésor : Sécurisés par le gouvernement, ces placements sont fiables, bien que leur rendement, lié aux taux d'intérêt actuels, puisse s'avérer modeste.

Fonds monétaires : Investissant dans des instruments à court terme comme les bons du Trésor, ils promettent une liquidité élevée. Le risque est minime, mais une légère fluctuation du capital est possible. Ces fonds attirent particulièrement en période de volatilité du marché, malgré des rendements généralement bas.

Fonds en euros (assurances vie) : Intégrés aux contrats d'assurance-vie, ils assurent une protection du capital avec des rendements stables, certains dépassant même 4 % en 2023. Le rendement varie cependant selon les contrats, et les rachats peuvent nécessiter du temps.

Comptes à terme : Offrant un taux fixe avec un capital garanti, ils exigent toutefois une immobilisation de l'épargne sur une période déterminée et sont soumis à la fiscalité des revenus d'épargne.

Chaque option doit être évaluée en fonction de la liquidité, du rendement, de la fiscalité, et du profil de risque de l'investisseur, adaptant ainsi le choix à ses objectifs et sa situation personnelle.

 

#Investir

Découvrez comment PRÉPARER VOTRE RETRAITE.

Démarrez votre simulation

 

Conseils pour investir sans risque

Pour investir sans risque en 2024, il est essentiel de considérer plusieurs stratégies clés. La diversification des placements est fondamentale : répartissez votre capital entre différents types de placements, tels que les livrets réglementés, l'assurance-vie, et les comptes à terme. Adaptez vos investissements à votre âge et à vos objectifs financiers. Pour les jeunes, une prise de risque modérée est envisageable pour de meilleurs rendements, tandis que les plus âgés devraient privilégier la sécurité et la liquidité.

Restez vigilant face aux arnaques et aux offres irréalistes. Une offre trop belle pour être vraie est souvent trompeuse. Faites des recherches et consultez des sources fiables avant tout investissement. Enfin, considérez les avantages fiscaux et les conditions de retrait. Des options comme le Plan d'Épargne Retraite (PER) offrent des avantages fiscaux, mais avec un accès limité aux fonds. Les fonds monétaires sont plus flexibles, mais peuvent impliquer des frais de gestion.

Article publié le 20 Mars 2024

Geoffrey HENRIOT Responsable communication 46 articles rédigés

Ma recommandation : Télécharger le guide euodia

Vous souhaitez aller plus loin ? Contactez-nous :

Taxe foncière : êtes-vous concerné(e) par la hausse prévue en 2024 ?
IMMOBILIER | 3 min. de lecture Lire l'article
JO 2024 : bien assuré, c'est essentiel si vous louez votre logement
IMMOBILIER | 4 min. de lecture Lire l'article
Immobilier : 6 critères pour augmenter le potentiel de votre bien
IMMOBILIER | 2 min. de lecture Lire l'article
Primes, intéressement, PEE : comment bien gérer son épargne salariale ?
FINANCIER | 4 min. de lecture Lire l'article
5 bonnes raisons de changer d'assurance emprunteur tout de suite
FINANCIER | 2 min. de lecture Lire l'article