Le Noble Âge, lancement d’Ehpad accessibles à tous

IMMOBILIER | 3 min. de lecture

Le Noble Âge, gestionnaire d’Ehpad souhaite élargir son offre en proposant des services à prix plus modéré pour héberger les personnes temporairement ou durablement fragilisées. Au regard des évolutions démographiques, les personnes âgées dépendantes sont chaque jour plus nombreuses et bon nombre ne peuvent pas s’offrir les prestations d’un hébergement en Ehpad compte-tenu des tarifs. Le Noble Âge axe donc son développement en faveur du plus grand nombre en développant une offre de prestations à tarif modéré.

Le groupe Le Noble Age, un des grands gestionnaires français du secteur de la dépendance a été fondé à Nantes en 1990. À l’origine, Le Noble Age est une société familiale fondée par Mr Jean Paul Siret. Ce dernier créé sa première structure d’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes à La Chezalière (44). En 2006, le groupe entre en bourse sur le marché Eurolist sur Euronext Paris. Depuis 2006, le chiffre d’affaires est en hausse constante : 74,15 M€ de CA en 2006 et 258,8M€ en 2012 ! Le groupe repose sur plusieurs valeurs : éthique, respect, confiance et sens du service.

Noble Age : Carte des établissements

Au travers de ces 50 établissements le groupe Le Noble Age est présent dans de nombreuses régions françaises. On retrouve des résidences dans l’ensemble des régions françaises avec une plus forte densité dans les régions les plus peuplées à savoir l’Ile-de-France ainsi que le quart Sud Est et la région nantaise.

Une demande de plus en plus nombreuse

Plus d’1 million de personnes âgées sont actuellement dépendantes, elles seront le double d’ici 20 ans. À ce même horizon de temps, le 3ème âge représentera 33% de la population française. En effet, les progrès de la médecine aidant, L'espérance de vie progresse d'un trimestre par an. La demande de placement en structures spécialisées pour personnes âgées dépendantes est donc structurellement haussière, on estime à 10 000 les demandes de placement pour 5 000 créations de places par an.

Pour une personne âgée, tomber en situation de dépendance représente une réelle perte de bien-être mais également un risque financier majeur. À l'inquiétude de voir sa santé se détériorer s'ajoute la peur de ne pas pouvoir faire face à ce risque financier. Pour la dépendance en établissement, le coût mensuel varie fortement en fonction des régions et peut atteindre plusieurs plusieurs milliers d’euros par mois en ajoutant les tarifs d’hébergements aux soins et aux autres services quotidiens. Une grande partie de la population ne peut donc pas s’offrir les services d’hébergement des Ehpad par manque de moyens financiers.

Un hébergement récent et de qualité à prix modéré

C’est pour satisfaire cette demande que le groupe Noble Age compte proposer une gamme d’Ehpad à tarifs modérés afin d’élargir davantage ses capacités d’accueil dans ses établissements et de confirmer sa mission auprès des personnes dépendantes.

Dans la continuité de sa gamme d’origine, le Noble Âge en créer une nouvelle accessible à tous sur le marché. Loin d’être un Ehpad au rabais, Le groupe Noble Age offre la possibilité de choisir un Ehpad agréable, convivial et accueillant pour un tarif modéré. Le groupe prévoit d’accueillir ses occupants dans un cadre de modernité, en effet le Noble Âge table sur un investissement de 80 millions d’euros par an dans la construction d’immeubles pour transférer, regrouper ou créer de nouveaux établissements et 8 millions d’euros par an dans le renouvellement du matériel et des équipements.

Le Noble Âge souhaite donc faciliter l’accessibilité aux Ehpad pour le plus grand nombre. À regarder de plus près la facture d’un séjour en Ehpad, le tarif est divisé en trois forfaits : soins, dépendance et hébergement. Les soins sont entièrement pris en charge par l'assurance maladie. Le forfait dépendance est quant à lui financé en partie par une aide départementale: l'allocation personnalisée d'autonomie ou APA. Les plus démunis peuvent aussi obtenir une aide sociale du département à l'hébergement ou une aide au logement, via la caisse d'allocations familiales (CAF) ou la mutuelle sociale agricole (MSA), le reste étant à la charge des bénéficiaires.

Article publié le 24 Avril 2014

Nicolas TEIXEIRA Consultant en gestion privée 407 articles rédigés

Vous souhaitez aller plus loin ? Contactez-nous :

Défiscalisation immobilière : les dispositifs à connaître pour réduire ses impôts
DEFISCALISATION | 8 min. de lecture Lire l'article
Immobilier : 6 critères pour augmenter le potentiel de votre bien
IMMOBILIER | 2 min. de lecture Lire l'article
Investissement en location meublée en 2024 : pièges et opportunités
IMMOBILIER | 3 min. de lecture Lire l'article
Airbnb : Comment déclarer les revenus en 2024 et quel sera le montant de l'impôt à payer ?
IMMOBILIER | 7 min. de lecture Lire l'article
Simplification du DPE : vers un nouveau calcul pour les petites surfaces
FINANCIER | 2 min. de lecture Lire l'article