Impôt immobilier : Qui doit payer l'IFI et quand ?

FINANCIER | 2 min. de lecture

 

Les questions concernant l'Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) en France sont fréquentes, en particulier lorsqu'il s'agit de déterminer qui doit payer cet impôt et à quel moment. Dans cet article, nous clarifierons le calendrier de paiement de l'IFI et les personnes assujetties à cet impôt.

L'IFI en bref

L'Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) est l'impôt français qui remplace l'Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) depuis 2018. L'IFI cible la taxation de la fortune immobilière des contribuables. Cela signifie que seuls les biens immobiliers, tels que des résidences, des terrains, des biens locatifs et des parts dans des sociétés immobilières, sont pris en compte dans le calcul de cet impôt.

Qui doit payer l'IFI ?

L'IFI est dû par les personnes physiques dont le patrimoine immobilier net taxable est supérieur à 1,3 million d'euros au 1er janvier de l'année d'imposition. Si la valeur de votre patrimoine immobilier est inférieure à ce seuil, vous n'êtes pas redevable de l'IFI. En revanche, si la valeur nette de vos biens immobiliers dépasse 1,3 million d'euros, vous devrez déclarer et payer l'IFI.

Les échéances de paiement

Contrairement à d'autres impôts, l'IFI est déclaré et payé une fois par an. Les dates précises de déclaration et de paiement peuvent varier d'une année à l'autre. Généralement, la déclaration de l'IFI est due en même temps que la déclaration de revenus, ce qui se produit généralement au printemps. Les dates limites de déclaration et de paiement sont annoncées par l'administration fiscale chaque année, il est donc essentiel de consulter les informations fiscales officielles pour les détails spécifiques de l'année en cours.

Il est important de noter qu'il n'y a pas de paiements d'IFI en novembre et en février, à moins que vous ayez des acomptes à verser. Si le montant de votre IFI de l'année précédente était supérieur à 1 000 euros, vous pourriez être tenu de verser des acomptes en septembre et en décembre. Ces acomptes représentent des paiements partiels de l'IFI attendu pour l'année en cours et sont basés sur le montant de l'IFI de l'année précédente. Si votre situation fiscale change de manière significative d'une année à l'autre, vous devrez peut-être ajuster vos acomptes en conséquence.

Conseils pour une gestion fiscale efficace

Pour une gestion fiscale efficace, il est recommandé de tenir à jour vos dossiers financiers, de suivre les échéances fiscales et de consulter un professionnel de la fiscalité pour vous assurer que vous payez l'IFI correctement et que vous bénéficiez de toutes les déductions et exemptions auxquelles vous pourriez avoir droit.

En conclusion, l'IFI est dû par les personnes dont le patrimoine immobilier dépasse 1,3 million d'euros au 1er janvier de l'année d'imposition. Il est déclaré et payé une fois par an, généralement au printemps, et il n'y a pas de paiements en novembre et en février, sauf si vous êtes tenu de verser des acomptes en septembre et en décembre en fonction de votre situation fiscale antérieure. Pour des conseils fiscaux personnalisés, il est préférable de consulter un expert en fiscalité.

 

Prendre un rendez-vous

 

Article publié le 9 Novembre 2023

Geoffrey HENRIOT Responsable communication 41 articles rédigés

Ma recommandation : Télécharger le guide euodia

Vous souhaitez aller plus loin ? Contactez-nous :

5 bonnes raisons de changer d'assurance emprunteur tout de suite
FINANCIER | 2 min. de lecture Lire l'article
Impôts 2024 : comment simplifier votre déclaration de revenus SCPI ?
PATRIMOINE | 6 min. de lecture Lire l'article
Stock-options : en quoi cela consiste ?
FINANCIER | 2 min. de lecture Lire l'article
Immobilier : signer un mandat d’exclusivité, une bonne idée ?
IMMOBILIER | 4 min. de lecture Lire l'article
Épargne salariale : à quoi sert-elle ?
FINANCIER | 2 min. de lecture Lire l'article