PATRIMOINE | 2 min. de lecture

Fiscalité immobilière : logique de taxe foncière

 

Les discussions sur le fait d’ajouter une nouvelle taxe aux propriétaires dit « occupants » sont remises à l’ordre du jour.

Débat sur la nouvelle taxe aux propriétaires à l'ordre du jour

Ce débat semble incompréhensible et illisible dans les arguments évoqués. En effet, comment comparer les taxes sur le fait d’habiter dans un appartement dont on est propriétaire et un appartement dont on est locataire. La question semble abhérente, pourtant elle est posée. Ces personnes confondent en effet les impôts tel que la taxe foncière et la taxe d’habitation avec les impôts payés sur les fruits de la location.

un non sens total sur la taxation des propriétaires occupants

Payer un impôt sur les loyers touchés est tout à fait logique car pour les propriétaires qui louent leurs actifs, cela génère un revenu qui se doit d’être taxé tout comme du salaire pour ne pas créer de disparités. Alors que l’idée de taxer les propriétaires occupants serait un non sens total, car il n’y a pas de source de revenus générés.

L'exode fiscal provoqué par un impôt étouffant

Cette manière de penser peut sembler inquiétante voire être une remise en cause d’un système. Cela favoriserait le fait de rester locataire au détriment du droit d’accéder à la propriété. La France est déjà largement décriée pour son système fiscal réputé extrêmement lourd aussi bien au niveau des impôts sur le revenu que sur l’impôt sur les sociétés. L’exode fiscal provoqué par un impôt étouffant ne semble pas avoir été une piste de remise en cause en France et ce débat mériterait d’être soulevé plutôt que l’idée d’amener de nouvelles taxes.

Pas de logique sur la taxe foncière

De plus, les propriétaires doivent déjà s’acquitter d’une taxe foncière en plus d’une taxe d’habitation. Ils sont donc taxés en tant que propriétaire occupant et l’idée de créer un impôt sur un loyer non touché ne peut s’expliquer de manière logique.

L’argument de favoriser la mobilité géographique semble totalement incompréhensible, rien n’obligeant les personnes voulant garder une flexibilité sur leur logement à acheter un appartement. Etrange que les personnes ayant l’idée de créer ce nouvel impôt n’aient pas pensé à ce détail…

Par contre, il est vrai que l’Etat pourrait apporter quelques explications pour la lecture d’une taxe d’habitation et d’une taxe foncière. En effet, il est commun d’entendre les français dire qu’ils ont essayé de les comprendre mais ont rapidement abandonné l’idée, devant la complexité de la tâche.

Article publié le 16 Janvier 2021

Articles similaires

Macron vs Le Pen : demandez le programme
PATRIMOINE | 4 min. de lecture Lire l'article
Clôturer son PEL pour investir en SCPI
PATRIMOINE | 3 min. de lecture Lire l'article
Résidences avec services : quelle fiscalité à la revente ?
IMMOBILIER | 3 min. de lecture Lire l'article
Des revenus locatifs de source étrangère, quels avantages ?
PATRIMOINE | 4 min. de lecture Lire l'article
Nouveautés fiscales en 2022
PATRIMOINE | 3 min. de lecture Lire l'article