En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences.En savoir plus×Fermer

Les cookies :
Pour tout savoir sur les cookies, vos traces, vos droits, rendez-vous sur ce site : http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/

Ce site Internet utilise des cookies pour :
- Pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d'un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite.
- Afin de conserver vos informations de connexion de sorte que vous n'ayez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous revenez sur ce site web.
- Pour suivre les données analytiques sur le site. Ceci permet des mesures d'audience qualitatives et quantitatives (Google Analytics, Xiti...).
- Pour vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux via les boutons de partage Facebook, Twitter, Google +...

Comment supprimer ces cookies :
Vous pouvez choisir de désactiver/supprimer les cookies dans votre navigateur à tout moment en suivant les instructions fournies dans les fichiers d'aide de ce dernier.
Voici comment procéder pour les 4 principaux navigateurs (cliquez sur le lien) :
- Google Chrome
- Mozilla Firefox
- Microsoft Edge
- Safari

Enfin, nous tenons à vous informer que la désactivation d'un cookie pourrait empêcher ou rendre difficile la navigation ou la prestation des services proposés sur notre site Internet.

Epargne salariale : focus sur le PEE

FINANCIER | 2 min. de lecture

 

Lorsque vous êtes salarié, vous pouvez bénéficier d’un Plan Epargne Entreprise si votre employeur a instauré ce système d’épargne. Grâce à ce plan, avec l’aide de votre entreprise, il est possible d’acquérir des valeurs mobilières.

Si votre entreprise a mis en place ce système d’épargne salariale, plusieurs sources d’approvisionnement sont possible sous certaines conditions :

  • La participation
  • L’intéressement
  • L’abondement de l’employeur
  • Les versements volontaires du salarié
  • Le transfert d’un ancien contrat épargne salarial
  • Droits issus d’un contrat épargne temps

Les versements du salarié ou de l'entreprise connaissent des limites. En effet, le salarié ne peut pas effectuer des versements volontaires dans son plan supérieur à 25% de sa rémunération annuelle brute.

Pour l’entreprise, l’abondement ne peut être supérieur au triple du versement effectué par l’épargnant, ni surpasser 3 290€, ou dépasser 5 923€ si le salarié a investi dans des titres de l’entreprise.

En revanche, lorsque vous investissez dans votre Plan Epargne Entreprise, les fonds restent bloqués pendant 5 ans. Il existe toutefois des cas particuliers qui entraînent le déblocage anticipé du PEE.

NB : Le salarié n’est pas obligé d'effectuer des versements volontaires dans son PEE. Par contre, il est possible que le règlement du PEE prévoit un versement annuel obligatoire de 160€ maximum.

 

Le déblocage anticipé du PEE

Malgré le fait que les sommes investies dans un Plan Epargne Entreprise soient théoriquement bloqués pendant 5 ans, il est possible d’avoir recours à un déblocage anticipé. À tout moment, vous pouvez débloquer vos fonds en cas de décès, d’invalidité, de surendettement ou encore de la rupture du contrat de travail.

De plus, pour des situations telles que :

  • le mariage ou le PACS, 
  • le divorce ou la séparation d’au moins un enfant, 
  • la naissance ou l’adoption d’un 3e enfant,
  • l’acquisition, la construction ou les travaux de la résidence principale,
  • la création ou la reprise d’entreprise, 

Il est possible de débloquer les fonds présents sur le PEE uniquement si la demande est faite avant les 6 mois suivant l’événement.

 

La fiscalité du PEE

La fiscalité du PEE diffèrent lors de la vie du plan, d’un cas de déblocage anticipé ou encore lors de l’échéance de ce dernier.

Les versements volontaires réalisés par le salarié dans son Plan Epargne Entreprise ne sont pas déductibles du revenu imposable.

Pour les abondements versés par l’entreprise, il existe des plafonds. Ces derniers sont exonérés d’impôt à hauteur de 3 290 € ou 5 923€ si le salarié a investi dans des actions émises par son entreprise.

En ce qui concerne l’intéressement versé par l’entreprise et que le salarié investi cette somme dans le PEE, 30 852 € sont exonérés d’impôt sur le revenu par année civile.

Pendant la vie du plan, les revenus des titres réinvestis dans le plan et les gains réalisés sont uniquement assujettis au prélèvement sociaux Il y a donc une exonération de l’IR. En revanche, les revenus des titres non-réinvestis dans le plan sont assujettis au prélèvement sociaux et à l’impôt sur le revenu.

En cas de déblocage anticipé, sont récupérées les sommes versées par l'employeur, les versements effectués par le salarié et enfin les différentes plus-values réalisées lors de la vie du plan.  Les bénéfices réalisés sont exonérés d’impôts mais sont en revanche assujettis au prélèvement sociaux de 17,2%

Lors de l’échéance du plan, uniquement les prélèvements sociaux de 17,2% sont appliqués.

 

Chaque situation patrimoniale est différente et les optimisations multiples. Besoin d'un conseil sur le Plan Epargne Entreprise ? Nos conseillers sont là pour répondre à vos questions !

 

Article publié le 22 Décembre 2021

Maxime ELLAK Consultant en Gestion Privée - Partenaire indépendant 10 articles rédigés

Vous souhaitez aller plus loin ? Contactez-nous :

Comment gérer votre épargne ?
FINANCIER | 2 min. de lecture Lire l'article
Peut-on percevoir son épargne salariale si l'on part de l'entreprise ?
FINANCIER | 3 min. de lecture Lire l'article
Épargne salariale : quels sont les différents dispositifs aujourd’hui ?
FINANCIER | 3 min. de lecture Lire l'article
Comment placer votre intéressement et votre participation ?
FINANCIER | 3 min. de lecture Lire l'article
Contrat de capitalisation
FINANCIER | 2 min. de lecture Lire l'article