Faut-il nécessairement utiliser un comptable dans le cadre d’un investissement en LMNP Censi-Bouvard?

IMMOBILIER | 2 min. de lecture

L’investissement en Loi Bouvard est a priori assez simple et la tenue de la comptabilité peut être réalisée par soi-même. Néanmoins, certains points au niveau fiscal peuvent poser problème.

Le principe de base de la Loi Bouvard

La Loi Bouvard est au premier abord assez simple d’accès. En investissant dans une résidence de services, un particulier peut bénéficier d’une réduction d’impôt de 11% répartie sur 9 ans. Ce premier point est assez facile à déclarer. Il convient de notifier la base de calcul (le montant d’investissement HT + les frais de notaires moins la valeur du mobilier) sur la déclaration 2042 complémentaire.

Le cas des revenus engendrés par l’investissement

Les revenus constitués des loyers de vos investissements en Loi Bouvard vous donne le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel. Ces revenus seront donc classés dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC).

La modalité de détermination du montant de vos BIC peut quant à elle apparaître plus complexe. Il existe plusieurs méthodes pour déterminer ce montant.

Le régime des Bénéfices Industriels et Commerciaux dans le cadre d’un investissement Ehpad

La solution la plus simple est le régime micro BIC. Pour déterminer le montant de votre BIC imposable, il suffit de soustraire à vos loyers annuels 50% de leur valeur pour en obtenir le montant que vous mentionnerez sur votre déclaration de revenu (n° 2042).

Cet abattement est censé couvrir les charges que le loueur peut avoir. A noter que pour prétendre au régime micro BIC, le montant des vos recettes annuelles ne doit pas dépasser 32 600€.

Toutefois, il est également possible que vos charges dépassent ce taux de 50% auquel cas il sera plus avantageux de passer au régime BIC réel. Ce dernier collera mieux à la réalité de vos comptes mais nécessitera une comptabilité approfondie. C’est surtout dans ce cas qu’un comptable peut être bien utile. En effet, le régime LMNP permet à l’investisseur d’amortir comptablement la valeur du bien (à condition de ne pas avoir choisi le statut censi-bouvard) et du mobilier, conduisant souvent à un niveau de charges supérieurs au 50% du régime micro BIC.

Article publié le 10 Juin 2012

Nicolas TEIXEIRA Consultant en gestion privée 407 articles rédigés

Ma recommandation : Télécharger le guide ehpad

Vous souhaitez aller plus loin ? Contactez-nous :

Défiscalisation immobilière : les dispositifs à connaître pour réduire ses impôts
DEFISCALISATION | 8 min. de lecture Lire l'article
Immobilier : 6 critères pour augmenter le potentiel de votre bien
IMMOBILIER | 2 min. de lecture Lire l'article
Investissement en location meublée en 2024 : pièges et opportunités
IMMOBILIER | 3 min. de lecture Lire l'article
Airbnb : Comment déclarer les revenus en 2024 et quel sera le montant de l'impôt à payer ?
IMMOBILIER | 7 min. de lecture Lire l'article
Simplification du DPE : vers un nouveau calcul pour les petites surfaces
FINANCIER | 2 min. de lecture Lire l'article