PATRIMOINE | 2 min. de lecture

Combien emprunter selon son profil ?

Jean-Marie LEMARIÉ - 9 articles rédigés
Consultant en Gestion Privée - Partenaire indépendant
Prendre un rendez-vous

 

Une des premières questions que nous nous posons lorsque nous souhaitons faire un crédit est "Combien puis-je emprunter ?" Il est difficile d’y répondre de manière précise, étant donné qu’il n’y a pas de généralité. Chaque demande de prêt est unique. 

Apport personnel, critères des banques, capacité d’endettement… Vous trouverez, dans cet article, les différents éléments vous permettant de calculer le montant de votre emprunt bancaire.

 

 

Connaître son taux d’endettement

Calculer son taux d’endettement est la première étape pour connaître votre capacité d’emprunt pour votre projet immobilier. 

Le taux d’endettement est le pourcentage de vos revenus utilisé chaque mois pour rembourser votre prêt. Ce taux permet, à vous et votre banque, de vérifier que votre emprunt est compatible avec vos niveaux de revenus mensuels, afin d’assurer son bon remboursement. 

Ce taux d’endettement est généralement fixé à 33%. C’est-à-dire que les banques auront une tendance à refuser une demande de prêt allant au-delà de ces 33% d’endettement. 

Voici comment le taux d’endettement est calculé :

Taux d’endettement = (Charges + Mensualité du prêt)/ Revenus

Le taux d'endettement est donc le premier indicateur fiable vous permettant de déterminer votre capacité de remboursement et donc, d’emprunt, pour votre projet.

 

Calculer son reste à vivre

Tout d’abord, qu’est-ce que le reste à vivre ? Le reste à vivre est la somme qu’il vous reste en poche une fois la mensualité versée à la banque, c’est-à-dire, les 67% restants de votre taux d’endettement.

Le reste à vivre est directement lié à votre niveau de revenus. Plus les revenus sont faibles et plus la banque impose de respecter un reste à vivre important pour ne pas mettre en péril la situation financière de l’emprunteur. 

Il est donc essentiel de se fixer des budgets afin de valoriser son reste à vivre, et donc, sa capacité d’emprunt. En parlant de revenus…

 

La stabilité de vos revenus est essentielle

Un revenu récurrent fourni par une situation professionnelle stable est l’un des b.a.-ba pour un banquier.  Un salarié en CDI ou un fonctionnaire sont des profils emprunteurs qui rassurent car il y a moins de risques que leurs revenus baissent durant la durée de remboursement.

NB : Pas de panique, vous pouvez tout de même obtenir votre crédit immobilier même si vous n’êtes pas fonctionnaire ou en CDI. L’essentiel pour obtenir son emprunt est de présenter une situation financière stable ! N’oubliez donc pas de réunir toutes les preuves concernant vos revenus sur les dernières années.

 

Déterminer son apport personnel

L’apport facilite l’acceptation de votre dossier car il est une preuve directe que vous savez et pouvez épargner. La banque est alors convaincue de votre capacité à rembourser ledit crédit. 

Votre apport peut provenir de plusieurs sources : épargne personnelle, salariale, placements, succession… 

Il est donc essentiel pour vous de déterminer à combien s’élève votre apport afin d'obtenir la meilleure estimation possible !

 

Estimer son montant de prêt

Après avoir déterminé votre taux d’endettement, votre reste à vivre ainsi que votre apport personnel, vous pouvez désormais estimer votre montant de prêt.

Vous avez un projet immobilier mais ne savez pas combien vous pouvez emprunter ? Accédez à notre simulateur de prêt immobilier afin de bénéficier d’une simulation pour votre projet ! Vous pouvez également contacter notre courtier partenaire, Financez-moi, experts en prêts immobilier et assurance de prêts. 

 

En bref…

Article publié le 15 Décembre 2021

Articles similaires

Le crédit-bail immobilier
PATRIMOINE | 3 min. de lecture Lire l'article
Investir dans une résidence locative à crédit
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article
Le baromètre des taux immobilier sur un an
PATRIMOINE | 3 min. de lecture Lire l'article
Combien emprunter selon son profil ?
PATRIMOINE | 2 min. de lecture Lire l'article
Les conditions d’octroi de crédits durcissent
PATRIMOINE | 3 min. de lecture Lire l'article