Réinventons ensemble votre épargne pour
Prendre un rendez-vous

Top des investissements locatifs en 2019

| #Immobilier

Top des investissements locatifs en 2019

Investissement locatif en 2019: Un contexte plus ou moins similaire…

Qu’en est-il de l’investissement locatif en 2019 ? Est-ce le moment opportun d’investir sous le régime des revenus fonciers ? Il faut dire que l’introduction du prélèvement à la source et les conditions bancaires actuelles n’apporteront pas de grands changements.

D’un côté, nous avons les critères bancaires pour déterminer la capacité d’endettement, qui restent plus ou moins similaires. En effet, les banques continueront à comptabiliser le montant net avant impôt. La mensualité de crédit maintient aussi son plafond de 33 % de votre revenu global.

D’autre part, nous avons l’entrée en vigueur du prélèvement à la source qui promet de ne rien changer pour l’investisseur actuel. Le 4 septembre 2018, le gouvernement avait annoncé son introduction en début de janvier 2019. Cette loi sert à éliminer le décalage d’un an entre la perception des revenus et leur imposition. Pour rappel, le prélèvement à la source concerne uniquement le montant global imposable à l’impôt sur le revenu (IR). Nous avons déjà assisté à une année dite ‘blanche’, étant donné que l’impôt 2018 n’est pas comptabilisé. Si vous envisagez donc un investissement sous le régime des revenus fonciers en 2019, il devient inutile de lancer des travaux afin réaliser des déficits fonciers. Leurs revenus ne seront pas imposés.

Pour 2019, il paraît opportun de bénéficier de dispositifs défiscalisants comme du Pinel ou du Censi-Bouvard par exemple. Convenables aux investisseurs locatifs dans le neuf, ils permettent en effet une diminution d’impôt dépendant de la durée de la mise en location. Certes, le prélèvement à la source exclura ces bénéfices fiscaux à partir de cette année. Néanmoins, les sommes liées à ces dispositifs, demeurent toujours redevables.  Vous récupérerez 60 % de la défiscalisation en janvier et le reste viendra en août. Zoom donc sur ces dispositifs qui demeurent pertinents pour l’investissement locatif en 2019.

 

Censi-Bouvard

Le Censi-Bouvard 2019 est exclusif aux contribuables français s’engageant dans des investissements locatifs meublés. L’investissement doit être réalisé entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2019. Le dispositif ne nécessite aucun enregistrement auprès du Registre du Commerce et des Sociétés (RCS).

Cette mesure autorise une diminution d’impôt sur le revenu. La défiscalisation reste dans la la limite du prix de revient des biens immobiliers valant plus de 300 000€ HT. Elle est établie à 11 % du prix HT pour les biens immobiliers. La diminution d’impôt reste linéaire. Elle est effectuée sur neuf années et elle peut être ajournée à six années supplémentaires si jamais la somme de la réduction devient plus importante que le montant à payer. Le Censi-Bouvard permet l’achat de plusieurs biens immobiliers par an.

On peut cumuler le Censi-Bouvard 2019 avec le statut LMNP. Néanmoins, l’amortissement d’un bien devient impossible dès lors que vous avez défiscalisé grâce au Censi-Bouvard. Un amortissement partiel est seulement possible si jamais la somme considérée pour la diminution d’impôt, dépassait les 300 000 €.

 

Pinel 2019

Le dispositif Pinel permet une défiscalisation lors d’un investissement dans l’immobilier locatif neuf. La diminution d’impôt correspond à 18% du prix de revient de l’actif immobilier. Ce barème est élevé à 29% pour les DOM-TOM. Tout comme le cas du Censi-Bouvard, l’investissement ne doit pas dépasser les 300 000 €. Le taux de réduction est de 12% et 21% si la durée de la location est de 6 et de 12 ans respectivement. Le dispositif engage au maximum deux investissements par foyer fiscal chaque année. Le prix de revient inclut les frais de travaux. Contrairement au Censi-Bouvard, la défiscalisation ne peut être ajournée si l’impôt dû est inférieur au montant défiscalisé.

 

Denormandie: Qu’en est-il de cette loi ?

La loi Denormandie est venue remplacer le régime Cosse “louer abordable” et parachever le Pinel ancien à partir du 1er janvier 2019. Ce tout dernier régime d’investissement locatif vise à encourager les travaux de rénovations dans les zones ayant une faible demande ou détenant des logements en mauvaise condition.  Nommé après l’actuel ministre de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, le régime regroupe les investisseurs et autres particuliers faisant le choix d’acquérir un logement ancien avant d’en lancer la mise en location. Les conditions quant à la réduction d’impôt sont similaires à celles du Pinel ancien. Le taux de réduction est de 12%,18% et 21% si la durée de la location est de 6, 9 et de 12 ans respectivement. La diminution d’impôt regroupe le montant total de l’investissement, frais de travaux inclus.