Réinventons ensemble votre épargne pour
Prendre un rendez-vous

La Réforme de la dépendance

| #Produits

La prise en charge des personnes âgées dépendantes est un véritable casse-tête pour les gouvernements français successifs. Initialement promis par Sarkozy, il fut finalement abandonné par le gouvernement de François Fillon. Plus récemment, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault hérite du dossier qu’il met sur les rails pour 2015. Pourtant, il était question que les premières mesures de la réforme de la dépendance entrent en application dès 2014.

En quoi consiste la réforme de la dépendance ?

La réforme de la dépendance consiste à offrir de meilleures conditions de vie aux personnes âgées atteintes d’une incapacité quelconque. En effet, lorsqu’une à partir d’un certain âge, il n’est pas rare de voir apparaitre chez les personnes âgées diverses maladies handicapantes comme certains cancers, la maladie d’Alzheimer et bien d’autres. De ce fait, l’État a décidé d’allouer pour le compte de ces personnes âgées un budget qui pourra leur favoriser une meilleure prise en charge.

Quel intérêt pour cette réforme ?

La société française est vieillissante. Et il est prévu que la France compte près d’un million quatre de personnes âgées en perte d’autonomie d’ici 2040. Les dépenses liées à la prise en charge de ces personnes âgées vont également croitre. Aujourd’hui, ces dépenses s’évaluent déjà à près de 34 milliards d’euros, dont 24 milliards d’euros à la charge de l’État (à travers la sécurité sociale et l’allocution personnalisée d’autonomie) et les 10 milliards restants à la charge des particuliers.

Les avantages de la réforme de la dépendance

La réforme de la dépendance peut favoriser la création d’hôpitaux (spécialiser dans le traitement et l’hébergement des personnes âgées) et centre de santé qui pourront héberger et procurer les soins nécessaires aux personnes âgées. Les fonds ainsi alloués pourront permettre une meilleure prise en charge partielle ou totale des personnes âgées. Des maisons de retraite seront construites à cet effet pour accueillir un nombre plus important de personnes âgées. En ce qui concerne les EHPAD(Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) il est clairement prévu une réduction des coûts afin de faciliter la vie aux différents résidents et par la même occasion soulager ces personnes d’une partie des charges à couvrir.
Cependant, le sujet préoccupe à plus d’un titre. En effet, il n’est pas exclu que cette aide aux personnes âgées dépendantes entraine une flambée des loyers au niveau des Ehpad. Dans cette optique, il est prévu que des groupes de travail soient mis sur pied courant 2014, avec tous les acteurs concernés, notamment les départements et les directeurs d’établissement, pour étudier la question. Dans ce cas, on pourrait envisager de nouveaux investissements dans les EHPAD pour améliorer les conditions de travail du personnel parallèlement à celles de la prise en charge des résidents.