Réinventons ensemble votre épargne pour
Prendre un rendez-vous

Prélèvement à la source reporté : tous à fond sur le PERP !

| #Actu Fiscalité

Prélèvement à la source reporté : tous à fond sur le PERP !

Le Plan d’Epargne Retraite Populaire est un outil assez peu connu mais qui peut être efficace.

Le principe est assez simple. Vous disposez de plafonds de déduction qui sont inscrits sur l’avis d’imposition.

Ces plafonds existent pour l’année en cours (année N) et les 3 années précédentes. Ils sont utilisés dans l’ordre suivant : année N puis année N-3, N-2 et N-1.

La déduction d’impôt se fait en année N+1. C’est à ce stade que le prélèvement à la source entre en jeu.

En effet, le prélèvement à la source va avoir comme effet de supprimer l’impôt pour l’année N-1 pour les revenus non exceptionnels. Cela aura aussi son effet sur les déductions d’impôt.

Concrètement si le prélèvement à la source passe le 1er janvier 2019, cela signifie que les déductions d’impôts risquent de ne pas fonctionner si elles ont été enclenchées l’année passée(cela restera à voir dans les semaines à venir).

Ainsi il ne faut pas hésiter en 2018 à faire ce type d’opération car les plafonds disparaissent petit à petit.

A quoi donne droit un PERP ? :

 

Hormis des cas exceptionnels le PERP permet de se constituer une rente pour la retraite. Cette démarche reste indispensable pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le régime général ainsi que les régimes particuliers vacillent et ne permettent pas d’assurer la pérennité des retraites françaises. Ensuite, l’allongement de la durée de vie dans des conditions difficiles nécessite de se prémunir face à la dépendance. Enfin, la cellule familiale est souvent dispatchée à travers le territoire et a du mal à accompagner les personnes âgées en son sein.

Quelle est la meilleure façon d’optimiser son PERP ?


Le mot clef est : trésorerie. L’économie d’impôt générée est la cerise sur le gâteau. La chose la plus intelligente à faire est de replacer l’économie d’impôt sur un autre support (exemple : l’assurance-vie).

Exemple :

Une économie d’impôt de 1000€ investie en assurance-vie pendant 15 ans permet d’obtenir avec un rendement moyen de 3% près de 20 000€.