Réinventons ensemble votre épargne pour
Prendre un rendez-vous

Les placements les plus rentables en 2020

| #Autres

Les placements les plus rentables en 2020

Les “placements rentables à faire en 2020” ont certainement été nombreux. Toutefois, contrairement à ce que vous pouvez penser, il n’y a pas de placement unilatéralement rentable. En réalité, un placement devient rentable quand il est réalisé au regard de la situation actuelle, des objectifs et des ambitions de l’investisseur. Voyons plutôt les secteurs qui ont été les plus porteurs durant une année particulièrement hostile à l’investissement. 

 

L’immobilier : un placement rentable en 2020

Si vous êtes à la recherche de bons rendements et d’un placement fiable pour développer votre patrimoine, l’investissement immobilier se présente comme la solution la plus adaptée. L'acquisition d’actifs tangibles le rend davantage attrayant en ces temps d’incertitudes. Il y a plusieurs façons d’investir dans l’immobilier sans nécessairement acheter un bien.

 

La SCPI

L’année 2020 restera certainement gravée dans les mémoires au vu de la crise sanitaire qui a gravement touché les secteurs immobiliers et financiers. Si le Covid19 a remis en question la résilience de plusieurs placements, bon nombre sont parvenus à fournir un bon rendement pour les investisseurs. C’est particulièrement le cas des SCPI de rendement, cette méthode d’investissement dans l’immobilier peut produire un taux de rendement allant jusqu’à 6% pour les meilleures SCPI.   

Au troisième trimestre 2020, la collecte a certes pu franchir le milliard d’euros, toutefois cela représente un repli de 48% par rapport à l’année précédente (1,85 milliard). La SCPI  retrouve donc, des niveaux similaires à ceux enregistrés entre 2015 et 2018. 

Néanmoins, les chiffres présentés sont davantage la preuve d’une certaine résilience de ces produits d’investissement. Selon Linxea, spécialiste de l’épargne en ligne et des SCPI, le taux de rendement en 2020 pourrait s’établir à 3,98 % contre 4,4 % en 2019. La stabilisation du TDVM  a notamment rassuré les épargnants. Malgré un contexte de crise, les pourcentages de retraits auront été très faibles et auront connu leur niveau le plus bas depuis un an et demi : 0,22%.

 

Crowdfunding Immobilier 

La crise sanitaire et économique n’a pas réellement ralenti la bonne progression du crowdfunding immobilier. Selon Fundimmo, 184 millions d’euros ont été collectés durant le premier trimestre de l’année 2020.

À noter qu’en 2019, le crowdfunding immobilier était déjà en plein ascension. Toutefois, la crise du covid-19, qui a entraîné l’arrêt des chantiers, avait fait planer le doute concernant la performance des plateformes de crowdfunding. Au final, en dépit du confinement, il n’y a pas eu de gros impacts. Au premier trimestre 2020, on parlait déjà de chiffres records concernant la collecte et les remboursements.

De janvier à juin 2020, 26 plateformes de financement participatif ont pu recueillir 184 millions d’euros. Il s’agit d’une hausse de 46 % par rapport à la même période en 2019. Pour les remboursements, l’explosion est encore plus ahurissante. La somme de 42 millions d’euros qui a été remboursée aux investisseurs au premier trimestre 2019, s’établit maintenant à 76,6 millions d’euros.   

 

Les Français sous-estiment la Bourse !

Les placements boursiers sont souvent évités par les épargnants français. Néanmoins, il faut noter une légère hausse depuis le début de cette année. Selon une étude de l'AMF d’avril 2020, près de 150 000 investisseurs ont fait leur entrée lors du premier confinement. Toutefois, les montants investis, de l’ordre de 3,5 milliards d’euros, semblent encore insignifiants par rapport à l’épargne enregistrée durant la covid-19.  Des opportunités manquées quand on constate que, sur le long terme, les actions demeurent parmi les classes d’actifs les plus performantes. En moyenne, elles rapportent annuellement 8,3% sur 3 ans et 13,7% sur 40 ans selon l’IEIF à fin 2018. 

 

Les placements défiscalisants

Différents dispositifs légaux ont été mis en place afin de permettre aux contribuables de défiscaliser lorsqu’ils achètent un bien immobilier. Nous pensons notamment à la loi Pinel dans le cadre de l’achat d’un logement neuf ou en construction. Le Denormandie permet également une réduction d’impôt mais cette fois ci, dans le cadre de l’achat d’un logement ancien nécessitant une rénovation. Ainsi les deux dispositifs autorisent une réduction d’impôt, l’investisseur doit toutefois respecter un certain nombre de règles.  

Le statut du Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) est une forme d’investissement permettant une réduction d’impôt. Si un investisseur loue un bien meublé sous ce statut, il n’aura pas d’impôt à payer sur ses revenus locatifs s’il est sujet au régime réel.  Dans le cas d’un assujettissement au régime BIC, seuls 50% des gains issus de la location du bien seront imposables.