Réinventons ensemble votre épargne pour
Prendre un rendez-vous

Eligibilité ptz : pouvez vous en bénéficier ?

| #Immobilier

L’année 2016 serait-elle l’année par excellence pour < href="http://www.concept-et-patrimoine.com/">investir dans l’immobilier ? Les frais de notaire sont au plus bas, les prix de l’immobilier aussi, et les conditions du prêt à taux zéro ont été améliorées en janvier pour permettre l’accès à la propriété à un plus grand nombre de ménages.

L’eligibilité ptz : pour les primo-accédants

Le ptz, ou prêt à taux zéro, est un prêt dont les intérêts ne sont pas facturés, et c’est donc une façon d’acheter son appartement ou sa maison avec moins de frais à payer. Il est accessible sous conditions de ressources, pour compléter un prêt principal souscrit auprès d’une banque. C’est un prêt qui ne se destine qu’à des primo accédants, donc des personnes dont c’est le premier achat immobilier, hormis conditions exceptionnelles. D’autre part, le zonage des appartements est aussi appliqué ici : plus vous vivez dans une zone tendue, plus les plafonds sont élevés aussi. Le zonage effectué est le même qui est appliqué pour la loi Pinel (investissement locatif neuf) : les zones A sont les régions où il est le plus difficile de trouver à se loger, et où les propriétaires doivent respecter des plafonds plus restrictifs s’ils veulent profiter de l’avantage financier proposé par le gouvernement. Ici, de façon similaire, l’accessibilité au prêt est aussi régie en fonction de la zone où se situe le bien.

Des plafonds variant selon les zones

Enfin, les plafonds sont fixés en fonction de la composition du foyer et du revenu.

Par exemple, une famille avec 3 enfants peut être éligible si elle touche moins de 85 000€ par an et qu’elle vit dans une zone A (tendue) ; mais la même famille ne sera peut-être pas éligible dans une zone C, où le plafond de ressources se situe à 55 200€ par an. Pour une personne qui vit seule, dans une zone très tendue, il faut qu’elle ait touché moins de 37 000€ (soit environ 3 080€ par mois) ; et dans une zone C, le plafond est à 24 000€ (soit 2000€ nets par mois).