Réinventons ensemble votre épargne pour
Prendre un rendez-vous

Coronavirus : Quel impact sur les marchés financiers et économiques ?

| #Immobilier

Coronavirus : Quel impact sur les marchés financiers et économiques ?

Les effets de la crise du Coronavirus ne cessent de se faire ressentir sur les différents marchés malgré les dispositions prises par les États. Quelle est la situation en ce moment ? Comment s’en sortir en tant qu’investisseur ? 

 

Crise du Coronavirus : le contexte financier et économique 

C’est en décembre dernier, à Wuhan, ville chinoise de 11 millions d’habitants, qu’est apparu le coronavirus chinois. Depuis, il se répand très rapidement. Sa propagation a déjà touché plus de 135 000 personnes et produit plus de 5 000 décès dans le monde. Les cas ont été enregistrés dans des régions d’Asie, en Europe, en Amérique du Nord ainsi qu’au Moyen-Orient. 

Tandis que la situation en Chine s’améliore graduellement, la crise sanitaire en Europe et en Amérique du Nord s’empire. Parmi les Etats européens, c’est l’Italie qui a été la plus touché. Son système de santé n’arrive plus à suivre le rythme et la situation y est tellement grave que le personnel médical en est réduit à trier les patients dans certains hôpitaux. En outre, la plupart des commerces sont fermés, laissant le pays dans une véritable paralysie.   

Désormais, la mise en quarantaine semble être la solution pour éradiquer le virus. Cela signifie certainement un ralentissement économique qui impactera sur plusieurs grands secteurs des pays impliqués. La crise sanitaire a obligé la fermeture de plusieurs commerces. Ceux encore ouverts connaissent de fortes baisses dans leur taux de clientèle. 

 

Les secteurs les plus touchés par la crise

Parmi les secteurs les plus touchés par le coronavirus (covid-19), on compte celui du tourisme, de la restauration et de l’hôtellerie. Il ne faudrait pas oublier les compagnies aériennes ainsi que le luxe. En effet, les gens ne sont pas intéressés à consommer des produits hauts de gamme en temps de pandémie.  Le commerce de détail est aussi vulnérable. Les gens préfèrent éviter les espaces publics comme les centres commerciaux. En plus, les entreprises déjà endettées seront obligées de déclarer faillite, et ce, indépendamment du secteur concerné.  

 

L’immobilier valeur refuge ?

Il serait exagéré de l’affirmer. La récession est caractéristique d’un malaise économique. Cela veut dire que les prix des actifs diminuent car la demande est inférieure à l’offre. Les prix présentés ne peuvent donc être soutenus. Suivant cette explication donc,  l’immobilier n’est pas à l’abri. Il s’agit d’un bien comme tout autre, dont la valeur varie au fil des cycles économiques. 

Il faut se rappeler que la Crise de 2008 trouve son origine justement dans l’immobilier. Cela a fait suite à des années de construction à outrance, dont la sur-réserve a suffi à diminuer les prix de plus de 30%. La crise d’aujourd’hui, qui est plus d’ordre sanitaire, pourrait définitivement avoir une influence sur les prix, mais rien n’est définitif. 

 

Que doit faire l’investisseur ?

La meilleure recommandation est certainement de ne pas se hâter et de revoir ses plans à long terme. Il faut recalibrer sa répartition d’actifs. Il faut se faire à l’idée que l’on enregistrera vraisemblablement des rendements faibles, voire inexistants dans certains cas. Tout dépend de l'échéance que vous vous aurez imposée lors du lancement de l’investissement.

La plupart des investisseurs qui viennent de commencer, préfèrent acquérir des actions provenant de sociétés fiables mais durement touchées par la crise. L’acquisition d’actifs à prix bas est une vraie opportunité qu’il ne faudrait pas négliger. En investissement, la patience est certainement une grande vertu et il ne serait pas surprenant de voir quelques actifs gagner en valeur dans quelques années. Dans cette optique, la bourse demeure une méthode efficace dans l’accroissement de son portefeuille à long terme. Il faut néanmoins savoir suivre les règles basiques, à savoir, mettre en place une bonne stratégie de diversification et investir fréquemment en équilibrant parfaitement le rapport rendement/ risque.   

 

Les placements populaires en ce moment...Or, laboratoires de santé, SCPI.

On commence par du classique. L’investissement dans l’or fait systématiquement son apparition en temps de crise. L’or comme produit de placement financier fait davantage office de valeur refuge que de source de revenus directs. Plusieurs investisseurs regardent également du côté du secteur de la santé, vers les laboratoires produisant des matériels de protection. 

Au regard de la situation actuelle, les SCPI spécialisées dans le secteur de la santé, et même de la thématique de la logistique, peuvent représenter une vraie aubaine en tant qu’investissement. Quand on sait que la détention de parts de SCPI vous fait bénéficier d’un plus grand pouvoir d’achat, il n’est guère surprenant de voir les investisseurs se ruer vers ce placement. Toutefois, il est à noter que l’accompagnement d’un professionnel du domaine est nécessaire pour effectuer ce genre de placement. Un des experts de chez Euodia pourra certainement vous assister.